#Jegardemespoils : le mouvement contre l'épilation féminine ❤️

#Jegardemespoils : le mouvement contre l’épilation féminine

Accueil > Beauté > Epilation > #Jegardemespoils : le mouvement contre l’épilation féminine

Beautéepilation

Les diktats de la société et les standards de la beauté veulent que les femmes s’épilent. Mais ça, c’était avant ! Depuis quelques années, un tout nouveau phénomène fait de plus en plus parler de lui sur les réseaux sociaux, le refus de s’épiler. Un mouvement qui cartonne un peu partout, même chez les célébrités.

par Romane Maitre 226 Il y a 0 message de forum.

Garder ses poils sans être jugée

Ne pas s’épiler sans subir les jugements des autres est un combat qui ne date pas d’hier, mais qui est encore loin d’être gagné. Apparu sur Twitter avec le hashtag #jegardemespoils, le mouvement s’est rapidement emparé des réseaux sociaux. L’objectif est de« tirer la sonnette d’alarme » sur l’injonction à s’épiler. L’initiative n’est pas passée inaperçue, puisque plusieurs internautes ont relayé l’information.

Comme le hashtag l’indique, l’idée consiste donc à s’afficher fièrement avec ses poils. Porter un haut sans manches avec les aisselles non épilées ou encore une petite robe avec les jambes poilues… le tout sans avoir peur du regard des autres.

Les stars qui assument leurs poils

Contre toute attente, l’initiative #jegardemespoils a pris une certaine ampleur, à tel point que de nombreuses célébrités ont décidé de rejoindre le mouvement. Plusieurs stars ont profité de leur visibilité pour transmettre le message et militer pour un corps au naturel. L’actrice de 21 ans Lily-Rose Depp n’a donc pas hésité à dévoiler ses aisselles non épilées auprès de ses 4 millions d’abonnés, de même que Madonna, Miley Cyrus ou Paris Jackson.

#Jegardemespoils : un retour au naturel

Le refus de se soumettre à l’obligation de s’épiler mise en place par la société s’inscrit dans le cadre d’un retour au naturel. D’après un certain nombre d’internautes interrogés à ce sujet, l’acceptation des poils est tout simplement une acceptation de son corps.

Pour pousser le mouvement encore plus loin, de nombreuses militantes ont même décidé de se teindre les poils des aisselles afin de les mettre davantage en valeur et de prouver qu’il est tout à fait possible d’être bien dans son corps, sans passer par la case rasoir.

Notez cet article

0 vote

Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.