Sébola : être beau et éco-responsable tout en faisant du sport

Accueil > Tendances > Tendances mode > Sébola : être beau et éco-responsable tout en faisant du sport

Loic Pollet, marathonien passionné de mode et éco-citoyen, imagine une marque innovante, associant la technologie du running avec le style du streetwear.

par Fanny Sylvestre - Admin 776 Il y a 0 message de forum.

Sébola propose, en effet, une gamme de vêtements de sport éco- conçus, techniques et esthétiques en polyester recyclé ou coton 100% bio : tee-shirts, polos, sweats, shorts, pantalons et coupe-vents.

Les coupes, les motifs imprimés et les coloris ont été travaillés afin de proposer une ligne personnelle et originale de vêtements lifestyle pour hommes et femmes.

L’ADN de Sébola, c’est l’éco-conception

L’éco conception est une démarche qui vise à réduire l’impact environnemental d’un produit tout au long de son cycle de vie. Matière première utilisée, fabrication, transport, utilisation, tout est analysé par des bureaux d’étude de manière scientifique pour mesurer les impacts sur l’environnement. L’objectif étant de laisser l’empreinte écologique la plus faible possible. Sébola a confié ces analyses de cycle de vie à la société CODDE-Bureau Véritas.

La ligne sport confectionnée en France

Sébola participe au maintien du savoir faire local et de l’emploi. Les modèles sports, à base de polyester recyclé, sont confectionnés en France, à Roubaix, berceau de l’industrie textile, et gage de qualité.

Coton bio labellisé

Fabriquée en Turquie, la gamme en coton bio est garantie et labellisée EKO-GOTS par Control Union. L’organisme certificateur Control Union vérifie l’ensemble de la filière. Aucun engrais ni pesticide de synthèse n’est utilisé lors de la culture du coton. La filature, le tricotage et la teinture sont aussi soumis à un traitement particulier. Les substances allergènes et les métaux lourds sont absents des teintures. Control Union garantit une traçabilité parfaite tout au long de la filière. Il est possible de connaître le champ d’où provient le coton. Control Union veille aussi au bon respect des règles de l’Organisation Internationale du Travail.

Quelques chiffres :

- 23% de pollution de l’air grâce à l’utilisation de polyester recyclé
- 32% de pollution de l’eau et – 50% de la pollution de l’air en utilisant un mode de culture biologique pour le coton.
- 20% d’épuisement des ressources naturelles et -40% de production de gaz à effet de serre en préférant le transport en bateau pour ses tissus techniques en provenance d’Asie.

Les clients Sébola peuvent aussi agir : laver en machine à 30°c plutôt qu’à 40°c permet d’économiser 20% en consommation d’énergie.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.