Comment organiser votre potager ?

Accueil > Vie pratique et Astuces > Jardinage > Comment organiser votre potager ?

Vie pratique et AstucesJardinage

Pour obtenir des belles récoltes au potager, il est indispensable d’opter pour la rotation des cultures. Vous éviterez ainsi l’épuisement précoce du sol et la prolifération de maladies. Découvrez comment procéder pour bien organiser le potager.

par Hélène André 6 Il y a 0 message de forum.

Organiser le potager avec la rotation des cultures

Le principe est très simple : vous devez éviter de planter une même famille ou une même espèce de légumes au même endroit, deux années consécutives. Prendre cette précaution vous évitera de faire face à des maladies spécifiques ou des insectes indésirables. Il faut, par ailleurs, savoir que chaque plante possède des exigences spécifiques. En poussant toujours au même endroit, telle ou telle plante finit par appauvrir le sol. Le terrain s’altère et on peut constater une érosion, un drainage extrême ou encore un compactage.

Précautions à prendre

Concrètement, il est nécessaire de partager le potager et de créer des zones qui seront successivement dédiées à une variété spécifique. Il est également recommandé de classer les légumes suivant leurs besoins. Les espèces qui affichent les mêmes exigences seront installées sur la même parcelle durant une saison. La saison suivante, ces plantes seront déplacées en même temps vers une autre parcelle.

Il existe une astuce pour reconnaître les végétaux que l’on peut planter ensemble. On peut rassembler ceux qui présentent des racines ayant les mêmes caractéristiques comme la carotte ou encore la betterave. On peut aussi regrouper les plantes possédant les mêmes types de feuilles comme la salade ou les épinards par exemple.

Les rotations

Pour une meilleure organisation du potager, il est conseillé de se baser sur un cycle annuel. Le jardin sera, pour sa part, divisé en quatre zones. On peut classer les légumes en quatre catégories. D’abord, il y a les légumes fruits tels que les cucurbitacées, l’aubergine ou encore la tomate qui sont très gourmands et exigent un sol riche. Viennent ensuite les légumes racines comme la carotte, le céleri, le radis, le persil ou encore le fenouil. Ils ne sont pas très gourmands en termes de fumure. En ce qui concerne les légumes feuilles comme les poireaux, les salades ou les crucifères, ils ont besoin d’une grosse quantité d’azote pour mieux s’épanouir. Enfin, il y a les légumes graines comme le pois, la fève, la lentille ou le haricot qui fixe l’azote contenu dans un terrain.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.