La scapulomancie

Accueil > Esotérisme - Arts divinatoires > Astrologie > La scapulomancie

Astro

Autrefois appelée omoplastoscopie, la scapulomancie est un art divinatoire basé sur l’étude d’omoplates animales mais aussi sur l’analyse d’os plats. Pratiquée principalement par les Chinois, la scapulomancie est aussi courante en Afrique du nord, sur le continent européen ou encore dans le Moyen-Orient. On y fait appel à des fins divinatoires.

par Hélène André 43 Il y a 0 message de forum.

Origine de la scapulomancie

La scapulomancie est une technique de divination qui se fonde sur l’observation d’omoplates d’animaux, des bœufs par exemple. Elle était déjà exercée dans la Chine ancienne et on faisait aussi appel à des carapaces de tortues. Sous la dynastie Shang, période allant de l’an -1765 à -1122 et à laquelle l’on situerait les premières origines de ce type de divination, les plastrons de tortue étaient très prisés pour prédire l’avenir. Cette préférence s’expliquerait par la symbolique véhiculée par la tortue portant sur son dos rond des figures représentant le monde.

D’autres os plats issus d’autres animaux tels que le cerf ou le mouton étaient également utilisés en scapulomancie chinoise. La technique de divination était, par ailleurs, liée à l’élaboration des écrits ossécailles ou « jiǎgǔwén », ce terme voulant littéralement dire Ecriture sur carapace et os. Il faut en effet savoir que les résultats de la divination étaient par la suite gravés sur les écailles ou les omoplates.

Des découvertes archéologiques démontrent que la pratique de la scapulomancie était aussi répandue sur les côtes méridionales de la péninsule coréenne et de ses îles voisines. Dans le Kojiki japonais, l’on retrouve des représentations de divinités en pleine pratique de la scapulomancie. Autrement, les devins de Babylone pratiquaient aussi ce genre de divination.

Déroulement d’une séance de scapulomancie

Autrefois, les demandes de divination portaient essentiellement sur la famille royale à propos d’une naissance, d’une union, d’une disparition ou de rituels sacrés à faire. Jadis, la scapulomancie était utilisée pour d’autres requêtes.

Nécessitant des os plats prélevés chez les animaux, la scapulomancie exige qu’une bête soit tuée. Bien nettoyée, débarrassée de bouts de peau et de sang, l’omoplate ou le plastron de tortue est mis au contact du feu, au niveau de sa face interne. Le devin y aura préalablement marqué la date de la divination, son nom et l’interrogation soumise à la divination. Le contact de la chaleur aura pour effet de faire apparaître des fissures sur le support osseux, des fêlures que le devin étudiera afin d’obtenir des réponses à sa requête. Les résultats de ces interprétations seront par la suite gravés sur la face externe de la carapace.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.