Cholesterol et perte de cheveux

Découverte récemment, la relation de cause à effet d’un taux de cholestérol élevé avec la perte de cheveux androgénétiques n’est pas clairement définie. Il s’avère cependant que chez le sujet génétiquement prédisposé, le mauvais cholestérol aggrave la perte des cheveux.

Cette constatation clinique a été établie aux USA, en 1982 où la question a été largement décortiquée. 11 années durant, 22071 docteurs bénévoles s’y sont penché. Les résultats ont conforté la thèse que les risques d’accidents cardiaques sont élevés chez l’individu qui souffre de chute de cheveux. Plus tard, des tests effectués sur des hommes et ou des femmes ont abouti aux mêmes constatations : l’hypercholesterolomie, la crise cardiaque et la perte des cheveux sont reliés entre eux.

L’explication reste obscure, néanmoins deux hypothèses sont proposées :

- celle qui soutient que la production de Dihydrotestostérone, un dérivé des androgènes, facteur de la perte des cheveux, connaît une augmentation conséquente avec le cholestérol, ce dernier annonçant la présence d’androgènes.
- L’autre hypothèse avance a contrario que c’est le DHT qui est responsable de l’augmentation du cholestérol et de la tension artérielle.

Ce qui fait que les femmes risquent moins de développer des accidents cardiaques et de chute de cheveux par rapport aux hommes qui produisent 20 fois plus d’androgènes qu’elles. Les praticiens se sont soumis à un questionnaire relevant de leur taux de cholestérol, la qualité de leur chevelure, la tension artérielle et les risques de problèmes cardiaques. De 1982 à 1993, une réponse annuelle leur a été demandée.

Il en résulte que la prédisposition à l’accident cardiaque était de plus de 9% pour les praticiens au front dégarni par rapport aux « non-chauves », elle est de plus de 23% pour ceux qui développent un haut de crâne clairsemé, de plus de 32% pour ceux qui sont dégarnis jusqu’au faîte du crâne et de plus de 36% pour les entièrement chauves.

Le triplement des risques est constaté chez le sujet qui développe un taux de cholestérol en augmentation. Un mauvais taux de cholestérol freine la repousse des cheveux, dans les cas vérifié de perte androgénétique, les symptômes affectent le cuir chevelu.

Le centre Clauderer en a fait l’expérience dans son laboratoire en traitant les cheveux. La raison valable avancée comme explication à ce phénomène est la propension du LDL à boucher les petits vaisseaux sanguins du follicule pileux et à l’obstruction des artères coronariennes. Le sébum se solidifie dans le follicule et fait office de bouchon.

La conséquence est inéluctable :

étouffement de la racine en l’absence d’irrigation, le cheveu s’affine et, mal ancré dans le follicule, tombe. Si le sébum devait s’évacuer normalement au dehors du cuir chevelu, le cholestérol diminue le flux sanguin, il investit le follicule pileux et interdit au sébum de suivre son cours normal, la racine s’abatârdie alors et meurt petit à petit. Les produits anticholestérolémiants ne sont pas sans risques.

Les effets secondaires :

démangeaisons, prurit, irritation et perte des cheveux sont à craindre pour le cuir chevelu.

Les médicaments suivants sont ainsi montrés du doigt :

ZOCOR® statine, BEHZAL® fibrate, LIPUR® fibrate, LODALES® statine, VASTEN® statine, CADUET® hypolémiants, LIPANTHYL® fibrate, NIASPAN® acide nicotinique, TAHOR® statine, CIPROFIBRATE Gé, fibrate, LIPANOR® fibrate, PRAVADUAL® statine, SIMVASTATINE Gé, statine, ELISOR® statine, INEGY® hypolémiants, PRAVASTATINE Gé, statine.

Comme traitement et afin de stabiliser la chute de vos cheveux quand le taux de cholestérol est incriminé, il faut suivre impérativement et scrupuleusement un régime alimentaire approprié.

Dans le cas où votre médication est incluse dans la liste sus-citée, il appartient à votre médecin de vous prescrire un autre produit dénué d’effets secondaires.

Il est indispensable de dissoudre le dépôt solidifié de cholestérol-sébum qui obstrue vos follicules pileux, permettant ainsi aux racines de reconquérir l’espace vital nécessaire à leur développement.

Il convient aussi de raffermir vos racines par des actifs sous-cutanés pour qu’elles puissent régénérer des cheveux sains et solides. Pour avoir de plus amples information sur la cause de la perte de vos cheveux, le Centre Clauderer réalise un diagnostic de vos cheveux à distance et propose des traitements adaptés.

,
par Fanny Sylvestre - Administratrice du site Belle Belle Belle - - Paris



Partager ce contenu


+ d'infos sur "cheveux"

Accueil > Coiffures, coupes et soins des cheveux > Cholesterol et perte de cheveux

Cholesterol et perte de cheveux

Cholesterol et perte de cheveux

la relation de cause à effet d’un (taux de cholestérol élevé avec la perte de cheveux) androgénétiques n’est pas clairement définie. Il s’avère cependant que chez le sujet génétiquement prédisposé, le mauvais cholestérol aggrave la perte des cheveux. L’alopécie androgénétique affecte souvent les prédisposés à l’accident cardio-vasculaire.

Jean François Lazartigue, 35 ans d'expérience dans les soins capillaires
  • Printemps-été 2010 : les coiffures et accessoires incontournables
  • Techniques pour avoir des cheveux longs rapidement
  • Recettes maison pour cheveux blonds
  • Innéov traite la chute des cheveux de l'intérieur

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël