Calvitie ou alopécie

Une personne possède 100 000 cheveux environ et en perd normalement 50 à 100 par jour.

Cette chute de cheveux est naturelle surtout quand on vieillit, mais elle peut être pathologique si elle se fait avec plus de 100 cheveux par jour et dure pendant des semaines. C’est la calvitie.

Les causes de la calvitie

La chute de cheveux peut être d’origine hormonale : l’hormone mâle (DHT) raccourcit la phase de croissance du cheveu et le tue avant terme. De même, un excès de sébum, ainsi qu’une malnutrition asphyxient le cheveu.

D’autres raisons peuvent causer la calvitie :

traitement médical (chimiothérapie), maladies dermiques et staphylococcique (teignes, pelades) ou stress.

Fréquente de nos jours, la calvitie touche aussi bien l’homme que la femme.

Chez l’homme, la calvitie est la conséquence de la sensibilité du système pileux aux hormones mâles. L’alopécie androgénétique, qui est héréditaire, est souvent marquée au niveau des golfes temporaux et de la tonsure, chez les hommes de 40 à 50 ans, sans néanmoins épargner les jeunes.

Chez la femme, la calvitie est plutôt étendue sur tout le haut du crâne, sauf la lisière frontale. Les troubles hormonaux engendrés par les accouchements, la prise de contraception, la ménopause, accélèrent l’évolution de la calvitie.

On distingue cinq types d’alopécie

- alopécie androgénétique : héréditaire et plus fréquent chez les hommes, se manifestant par une diminution du volume des cheveux
- alopécie aiguë : suite à une malnutrition sévère, surmenage intellectuel ou chimiothérapie.
- alopécie localisée : provoquée par des dermatoses, champignons, tumeur.
- alopécie congénitale.
- alopécie Areata : d’origine auto-immune, elle est caractérisée par l’absence de poil sur toute la tête (alopécie Totalis) et sur l’ensemble du corps (Universalis)

Diagnostique de la calvitie

Chez l’homme, le diagnostic est difficile car la calvitie progresse sournoisement. Les cheveux du sommet du crâne sont cassants et affinés, la chevelure devient moins touffue et la calvitie s’installe.

Le diagnostic se fait par observation des tiges de cheveux au microscope (pour évoluer leur diamètre) qui sont morts et qui se développent (trichogramme). On estime également la densité des duvets en phase de pousse, en photographiant après 3 jours de rasage, une partie du cuir chevelu (photo trichogramme).

Traitements contre la calvitie

Il s’agit de traitements locaux (lotion) ou généraux en fonction de l’évolution de la calvitie et des antécédents familiaux. En cas d’échec ou de contre indications du traitement médical, on peut recourir au traitement chirurgical qui consiste à faire des greffes de cheveux ou d’implants capillaires.

,
par Fanny Sylvestre - Administratrice du site Belle Belle Belle - - Paris



Partager ce contenu


+ d'infos sur "cheveux"

+ d'infos sur "coiffure"

Accueil > Coiffures, coupes et soins des cheveux > Calvitie ou alopécie

Calvitie ou alopécie

Calvitie ou alopécie

La chute de cheveux peut être d’origine hormonale : l’hormone mâle (DHT) raccourcit la phase de croissance du cheveu et le tue avant terme. De même, un excès de sébum, ainsi qu’une malnutrition asphyxient le cheveu.

Shampooing sec : mode d'emploi
  • Le Yuko system ou lissage permanent
  • Les conseils de GHD pour se coiffer comme les stars au Festival de Cannes
  • video coiffure - réaliser un chignon chinois avec 2 baguettes
  • Cheveux secs et abîmés : comment en prendre soin efficacement ?

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël