Les vertus thérapeutiques de la chicorée

Accueil > Santé > Phytothérapie > Les vertus thérapeutiques de la chicorée

Phytothérapie

La chicorée est une plante herbacée ayant en général des fleurs bleu vif. La plante entière est exploitable, mais les feuilles et les racines sont les plus souvent employées.

par Romane Maitre 405 Il y a 0 message de forum.

Les caractéristiques de la chicorée

La chicorée commune ou Cichorium intybus, est une herbacée vivace qui appartient à la famille des astéracées. La racine de la plante est charnue. Les feuilles sont alternes, oblongues à bord dentelé. La racine de la plante est grillée puis moulue afin d’obtenir de la poudre qui se substitue au café, d’où son appellation « herbe à café ». La chicorée contient du glucide, du lipide, du protide et des fibres. Des acides aminés, du mucilage ainsi que du tannin sont également présents dans cette plante.

De plus, elle est riche en fer et en hétéroside amer comme l’inulase. La chicorée contient entre autres des minéraux tels que le calcium, le cuivre, le potassium, le phosphore et le magnésium. À part cela, elle renferme de la vitamine A, P, C, K et B. La chicorée est diurétique, stimulante, tonique et fortifiante. En outre, elle est fébrifuge, hépato protectrice et prébiotique. D’autre part, elle possède des propriétés anti-inflammatoires, antimigraine, hypoglycémiante, stomachique, carminative, antibactérienne et digestive. Enfin, elle est dépurative, cholagogue et cholérétique.

La chicorée : quelques utilisations thérapeutiques

La chicorée est indiquée pour lutter contre les problèmes hépatiques, tels que la cirrhose, l’affection du foie. En effet, elle stimule la sécrétion du suc gastrique. En cas d’insuffisance hépatique, 2 cuillérées à café de poudre sont infusées dans 1 tasse d’eau. Deux tasses par jour de cette préparation suffisent à soigner le foie. Elle favorise également la digestion et stimule l’appétit. En outre, la chicorée lutte contre le ballonnement. D’autre part, pour inciter le développement des bactéries indispensables à l’organisme, plus particulièrement au système digestif, une décoction de racine est indiquée.

La consommation de 9 grammes de racine par jour permet de combattre les troubles digestifs. Entre autres, la chicorée est préconisée en cas de constipation, rhumatisme et angine. En outre, la chicorée traite les affections cutanées. Dans ce cas, une décoction de 3 à 4 g de racine avec 150 ml d’eau est appliquée sur la zone cible. Les femmes enceintes, pour leur part, peuvent la consommer afin de combattre la carence en minéraux. Cependant, la chicorée est déconseillée aux sujets souffrant de calculs biliaires et ceux qui sont allergiques aux astéracées.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.