L’acromégalie, déformation du visage, des pieds ou des mains.

Avec une prévalence assez faible, comprise entre 1/15 000 et 1/25 000, l’acromégalie est qualifiée de maladie rare. Toutefois, elle existe et atteint plus particulière les personnes d’une certaine tranche d’âge. Formant un grand risque pour l’apparence générale du corps et du visage, elle modifie la morphologie des personnes atteintes.

Qu’est-ce que l’acromégalie ?

L’acromégalie est une maladie acquise due à une sécretion excessive d’une hormone de croissance, la somathormone (STH). Cette maladie est marquée par la modification progressive de l’aspect physique et la dysmorphie du visage et des extrémités, surtout des membres. En fait, les malades de l’acromégalie ont des doigts et des orteils qui s’agrandissent et s’épaississent. Les tissus mous présentent également les mêmes symptômes. Sur le visage, les symptômes sont très caractéristiques, car le nez et les lèvres subissent un élargissement et un épaississement. Les pommettes et le front vont être protubérants. En raison de l’épaississement de la peau et de l’os du visage, cette partie du corps enregistre l’apparition de bosses. Sur le visage, l’acromégalie est aussi à l’origine de la croissance exagérée de la mandibule et de la prise de volume des maxillaires. Cette maladie peut également avoir des conséquences cardiovasculaires, respiratoires, métaboliques, etc.

Le mécanisme de l’acromégalie

Avec une période d’incubation très lente, 4 à plus de 10 ans, l’acromégalie est surtout décelée chez les personnes de plus de 40 ans. La plupart des cas résultent du développement d’un adénome hypophysaire. Sécrétant en grande partie la somathormone, celui-ci peut aussi élaborer divers types d’hormones. Pour diagnostiquer l’acromégalie, les médecins se servent des dosages hormonaux qui révèlent une forte concentration en STH lors d’un test de freinage par le glucose. La maladie peut également être détectée par une augmentation des concentrations du facteur de croissance insulin-like growth factor-I (IGF-I). Par rapport à d’autres maladies rares, l’acromégalie est curable. Le traitement vise surtout à maîtriser l’hypersécrétion hormonale. En premier lieu, les médecins peuvent choisir la voie de la chirurgie par voie transphénoïdale. C’est après l’échec de cette dernière qu’ils adoptent un traitement médical par les analogues de la somatostatine.

,
par Morgan Sulivan - - Paris



Partager ce contenu


+ d'infos sur "santé"

Accueil > Santé > L’acromégalie, déformation du visage, des pieds ou des (...)

L’acromégalie, déformation du visage, des pieds ou des mains.

L'acromégalie, déformation du visage, des pieds ou des mains.

Avec une prévalence assez faible, comprise entre 1/15 000 et 1/25 000, l’acromégalie est qualifiée de maladie rare. Toutefois, elle existe et atteint plus particulière les personnes d’une certaine tranche d’âge. Formant un grand risque pour l’apparence générale du corps et du visage, elle modifie la morphologie des personnes atteintes.

Des produits naturels pour traiter la candidose
  • Les influences des variations climatiques sur notre santé
  • Des os et un système immunitaire solides avec la vitamine D
  • Pourquoi acheter un fauteuil de massage ?
  • Entorse de la cheville : les bons gestes à adopter

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël