La mycose vaginale

La mycose vaginale ou candidose vaginale est une affection causée par la prolifération des champignons appelés Candida Albicans et représente l’infection vaginale la plus rencontrée chez la femme.

Les Candida sont des petits parasites de la muqueuse vaginale qui vivent en harmonie avec le milieu vaginal. C’est pourquoi aucune manifestation de la mycose n’est observée en temps normal.

Quels sont les facteurs favorables à la mycose vaginale ?

Cependant, certains facteurs peuvent bouleverser cet équilibre et favoriser la surproduction de ces champignons. Parmi ces facteurs, on distingue : la macération, l’hygiène intime insuffisante ou trop fréquente, le port de sous-vêtements synthétiques et trop serrés. L’ingestion de certains antibiotiques, les rapports sexuels répétitifs et non protégés, l’emploi de certaines méthodes contraceptives, la grossesse ainsi que quelques maladies (diabète, maladies immunitaires, infection par le VIH,…) peuvent également provoquer la mycose.

Comment reconnaitre une mycose vaginale ?

Généralement, la mycose vaginale est caractérisée par des démangeaisons fréquentes et un aspect rougeâtre de la vulve, des pertes blanches épaisses et crémeuses ainsi que des brûlures vaginales. En outre, les rapports sexuels peuvent être douloureux à cause des petites fissures de la muqueuse vulvaire qui est ainsi fragilisée.

La mycose vaginale n’est pas une MST

Il est à remarquer que la mycose vaginale n’est pas une maladie sexuellement transmissible (MST). De ce fait, elle peut bien être guérie au moyen de traitement antifongique local (ovules vaginaux, crème, poudre,…) et général (capsules et comprimés à prendre oralement).

Comment soigner une mycose vaginale ?

Le traitement de la mycose vaginale se fait en quelques jours seulement. En cas de réapparition de la mycose, il faudra recommencer un traitement local à intervalle régulier ou associer les deux types de traitement (local et général). Ceci dit, il ne faut pas faire une automédication, consultez d’abord votre médecin. Il vous prescrira le bon traitement après avoir détécté la mycose.

Voici quelques précautions qui vous aideront à réduire le risque d’attraper une mycose vaginale.

A priori, ayez une bonne hygiène intime :

- lavez-vous avec du savon doux et faites votre toilette en douceur et avec de l’eau neutre, après séchez bien la muqueuse vulvaire.
- Evitez les douches vaginales et n’utilisez pas des produits d’hygiène féminine incompatibles avec votre peau.
- De plus, changez de sous vêtements tout les jours et lavez-les avec de l’eau chaude (au moins 70°C), préférez les sous-vetements en coton.
- Il est aussi conseillé d’utiliser des préservatifs pendant les relations sexuelles. A la fin d’un traitement antibiotique obligatoire, introduisez un ovule anti – mycosique dans le vagin. Enfin, faites régulièrement des bilans de santé afin de dépister d’éventuelles maladies comme le diabète qui pourraient favoriser l’apparition d’une mycose vaginale.

,
par Fanny Sylvestre - Administratrice du site Belle Belle Belle - - Paris



Partager ce contenu


+ d'infos sur "santé"

Accueil > Santé > La mycose vaginale

La mycose vaginale

La mycose vaginale

La mycose vaginale ou candidose vaginale est une affection causée par la prolifération des champignons appelés Candida Albicans et représente l’infection vaginale la plus rencontrée chez la femme.

Auris - solutions naturelles contre les douleurs chroniques
  • La Loire-Atlantique se lance dans la géolocalisation des ambulances
  • 5 astuces naturelles pour soulager une allergie au pollen
  • Massage coréen : particularités et bienfaits
  • Le point sur la stone thérapie ou le massage aux pierres chaudes

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël