Ongle incarné, cors et durillons…Comment les soigner ?

Accueil > Santé > Ongle incarné, cors et durillons…Comment les soigner ?

Les problèmes d’ongles incarnés, de cors et durillons sont souvent très désagréables pour les pieds et handicapant pour la marche. Mais comment les déceler ? Et quel traitement ?

par Morgan Sulivan 14462 Il y a 0 message de forum.

Ongle incarné

Un ongle incarné se localise sur le côté de l’ongle et généralement sur le gros orteil. Il peut être causé par plusieurs facteurs comme des chaussures trop petites, une malformation de naissance ou encore d’un traumatisme (Choc contre un mur ou objet lourd tombé sur le pied). Mais dans la plupart des cas, cela arrive quand vous avez coupé vos ongles trop court avec des côtés arrondies. Lorsque la douleur survient, c’est que le bord de l’ongle a déjà pénétré les parties molles de votre orteil et a commencé à entailler le bourrelet de chair.

La première chose à faire quand vous avez un ongle incarné est de vous rendre chez un podologue. Si la chair n’a pas été pénétrée en profondeur, vous pouvez faire des bains de pieds à l’hexomédine. Avant d’enfiler vos chaussures, entourez l’orteil touché par une compresse imbibée d’huile d’olive vierge et d’un film plastique alimentaire. À faire régulièrement jusqu’à ce que l’ongle s’adoucit et se ramollit. Si l’inflammation est plus grave (douleur intense, suppuration...), il arrive souvent que le médecin ait recours à la chirurgie associée à une bonne cure d’antibiotiques.

Cors et durillons

Les cors ou durillons siègent habituellement sur l’articulation des orteils, ou même à la plante des pieds. Ils sont généralement dus à un épaississement de la couche cornée. Dans la majorité des cas, ils sont consécutifs aux frottements de chaussures trop serrées ou pointues. Les cors et durillons peuvent être handicapants pour la marche s’ils s’épaississent trop. Pour les prévenir, évitez les chaussures trop serrées et privilégiez celles qui s’adaptent à la morphologie de vos pieds.

Si votre cor n’est qu’au début de sa formation, il vous suffira de le frotter énergiquement avec une serviette éponge, après un bain chaud ou un bain de pieds. Le traitement le plus courant est la pose d’un pansement spécifique, muni d’un trou au milieu. Dans ce pansement sera appliquée une solution à base d’acide salicylique. Si le cor ou durillon commence à prendre de l’épaisseur, il se traitera par un décapage au bistouri, voir une correction chirurgicale si une malformation mineure des pieds en est la cause. Et contrairement aux idées reçues, les pierres ponces ne sont pas conseillées, elles sont souvent top dures et entraînent l’irritation des cors et des durillons.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.