No poo ou comment se laver les cheveux sans shampoing

Accueil > Beauté > Coiffures, coupes et soins des cheveux > Soins des cheveux > No poo ou comment se laver les cheveux sans shampoing

BeautéCoiffure

Tout comme le savon, le shampoing fait pratiquement partie de notre quotidien. Anti-frisottis, antipelliculaire, hydratation de boucles, ou encore lissant… Ce produit se décline en de nombreuses versions pour satisfaire tous les besoins. Pour Jaquelyn Baers, blogueuse américaine, l’usage fréquent d’un shampoing serait nocif pour les cheveux. Elle propose ainsi la méthode « No poo », une alternative beaucoup plus saine, paraît-il...

par Hélène André 93 Il y a 0 message de forum.

Un mouvement « écolo »

Située entre la beauté, l’hygiène et le lifestyle, l’idée du « No poo » a été initiée par une blogueuse écolo, lasse de devoir acheter des shampoings à des prix relativement élevés et d’appliquer des produits chimiques sur sa chevelure. Jacquelyn Baers utilise, depuis maintenant 5 ans, exclusivement des produits naturels pour chouchouter ses cheveux. Pour elle, il n’est tout simplement pas question de dépenser de l’argent pour des produits qui pourraient engendrer des conséquences néfastes à sa santé. Il fallait pourtant bien laver ces cheveux régulièrement, c’est pour cela qu’elle a inventé elle-même sa méthode de soins : le « No poo ».

Comment ça marche ?

« Poo » pour shampoing, le « No poo » écarte catégoriquement l’usage de ce produit pour laver les cheveux. Comment donc se débarrasser des saletés comme le sébum si l’on n’a pas le droit d’utiliser des produits chimiques ? Pour Jaquelyn Baers, il suffit seulement d’appliquer du bicarbonate de sodium pour nettoyer et rincer ensuite avec du vinaigre de cidre bio.

Est-ce efficace ?

Jusqu’ici, les cheveux de Jaquelyn Baers se porteraient très bien. Elle raconte d’ailleurs que toutes les fois où elle s’offre un rendez-vous chez le coiffeur, elle reçoit toujours des compliments quant à la qualité de ses cheveux. Pas de dreadlocks en vue donc… Ceci étant, la méthode « No poo » nécessiterait une certaine période de sevrage avant d’être réellement efficace. L’usage doit être régulier et gare à celles qui trichent. L’intérêt même du « No poo » est un nettoyage sans shampoing : ne serait-ce qu’une seule goutte de produits chimiques et les fruits de tous les efforts antérieurs seraient perdus.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.