La migraine digestive : de quoi s’agit-il exactement ?

Accueil > Santé > La migraine digestive : de quoi s’agit-il exactement ?

Avoir une crise de migraine est insupportable. Mais dans quels cas parle-t-on d’une migraine digestive ?

par Romane Maitre 566 Il y a 0 message de forum.

Les signes d’une migraine digestive

Comme toute crise migraineuse, la migraine digestive se manifeste par des maux de tête et un mal-être général. Certains médecins l’étiquettent comme une forme incomplète de la migraine classique. En effet, la migraine digestive survient après un repas trop lourd ou bien arrosé. Les personnes qui ne tolèrent pas le gluten peuvent présenter des symptômes similaires lors d’une ingestion accidentelle. Parmi les symptômes de ce trouble, il y a les ballonnements, les nausées, les douleurs au niveau de l’estomac et un flou visuel.

Les causes de la migraine digestive

Plusieurs hypothèses ont été avancées quant aux origines de la migraine digestive. Celle de la présence d’un lien entre l’appareil digestif et le cerveau est la plus soutenue. Selon cette explication, la crise proviendrait de l’infiltration de protéines non digérées dans la lymphe et le sang, en traversant la muqueuse de l’intestin qui est alors trop poreuse. Les médecins parlent d’une hyperperméabilité intestinale. D’un côté, le foie travaille de manière excessive lorsqu’on consomme beaucoup de graisses. En fait, il a pour rôle de produire de la bile pour digérer les lipides. Lorsque les graisses sont en grande quantité, en plus des polluants alimentaires, le foie est en surmenage. La graisse, alors mal digérée, finit dans l’intestin, ce qui crée crises migraineuses. Du côté des aliments, le gluten contenu dans certaines céréales semble le plus incriminé. La caséine du lait figure aussi dans la liste des aliments qui peuvent provoquer une crise migraineuse.

Les points de vue

Les avis divergent sur les fondements du concept de la migraine digestive. Certains membres du corps médical affirment qu’il s’agit uniquement d’un leurre. Malgré ces différences de points de vue, les scientifiques appellent à la prudence afin de ne pas se précipiter à poser ce diagnostic dès qu’on a beaucoup mangé et qu’on a mal à la tête ou au ventre par la suite. Une véritable migraine digestive fait intervenir le système nerveux central. C’est donc à un neurologue d’effectuer la prise en charge, de la même manière qu’avec les autres types de migraines.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.