Mal des transports : quand le voyage devient un calvaire !

Accueil > Santé > Mal des transports : quand le voyage devient un calvaire !

Santé

Même si le mal des transports n’est pas une maladie en soi mais plutôt un malaise passager, il peut vous gâcher la vie, surtout si vous devez faire des déplacements fréquents. Suivez nos conseils pour gérer votre mal des transports et passer un agréable voyage.

par Morgan Sulivan 776 Il y a 0 message de forum.

Qu’est-ce que le mal des transports ?

Se traduisant par un étourdissement et des nausées suivies parfois de vomissement, le mal des transports est accentué par l’angoisse de voyager et la saturation de l’atmosphère qui induit incontestablement un manque d’oxygène. Dans certains cas, le sujet a mal au cœur ou à la tête. Le mal des transports peut atteindre tout le monde mais les enfants de 3 à 12 ans, les femmes enceintes et celles qui sont en période de menstruation sont plus particulièrement sujets à ce malaise ressenti durant le trajet.
Il faut savoir que le mal des transports s’explique par la contradiction des informations transmises par les organes sensoriels (vue et ouïe) et captées par le cerveau. Cette contradiction qui entraîne la confusion dans le cerveau est due au déséquilibre de l’oreille interne, laquelle est entraînée par le mouvement du véhicule, qu’il s’agisse d’un avion, d’une voiture ou d’un bateau.

Comment atténuer le mal des transports pendant le voyage ?

Avant de monter à bord, il est conseillé de manger léger, sinon, de voyager le ventre vide. En tout cas, il ne faut pas prendre des aliments indigestes avant le voyage. En revanche, vous devez boire beaucoup pour remplir l’estomac et vous réhydrater en cas de vomissement. Apportez des fruits ou des aliments légers pour calmer les fringales. En outre, il est important de bien choisir votre place. Que vous voyagiez en autobus ou en voiture légère, prenez un siège qui offre une bonne visibilité sur la route pour que la vue ne soit pas encombrée, provoquant la confusion du message capté. En l’occurrence, un siège près de la fenêtre et en avant de la voiture vous conviendra.
Si vous voyagez en bateau, optez pour une cabine située au centre du bateau car le mouvement moindre est peu ressenti au centre. Par ailleurs, nous vous conseillons de vous occuper pendant la route pour oublier votre mal des transports en faisant la conversation aux autres voyageurs, par exemple. Enfin, si vous choisissez de vous tourner vers les médicaments, demandez à votre pharmacien qui vous proposera des antinaupathiques du type Gravol, Scopoderme ou Nautamine.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.