Jeûne thérapeutique : pourquoi, quand et qui peut le faire ? ❤️

Jeûne thérapeutique : pourquoi, quand et qui peut le faire ?

Accueil > Santé > Santé Alimentation > Jeûne thérapeutique : pourquoi, quand et qui peut le faire ?

Le jeûne thérapeutique présente de nombreux avantages pour l’organisme et la santé en général. Si certaines personnes le pratiquent pour se soigner, d’autres y voient une solution minceur efficace. Voici quelques points fondamentaux à connaître avant de se lancer.

par Romane Maitre 19 Il y a 0 message de forum.

Le jeûne thérapeutique, kézako ?

Pour faire simple, le jeûne thérapeutique consiste à s’abstenir de manger pendant une période déterminée. Cette démarche a pour objectif d’améliorer la santé et de réduire les symptômes de certaines maladies. Il peut être proposé dans un but thérapeutique, mais ne constitue en aucun cas un remède miracle.

Jeûner consiste donc à ne boire que de l’eau pendant une période définie pour favoriser la détoxification et purifier l’organisme. Il faut savoir qu’en France, cette pratique n’est pas encore proposée dans un cadre médicalisé.

La préparation : très importante avant un jeûne

Pour qu’un jeûne thérapeutique soit efficace et ne présente pas de dangers pour l’organisme, il est essentiel de bien le préparer. Il faut d’abord définir la durée du jeûne : 5 jours, 7 jours, etc.

Les résultats obtenus dépendront de cette durée et de votre régularité. En général, trois jours suffisent pour faire réagir l’organisme et mobiliser toutes ses ressources. Le jeûne prolongé s’étend en revanche sur quelques semaines et requiert l’encadrement d’un professionnel.

Jeûner pour perdre du poids et nettoyer l’organisme

Le jeûne thérapeutique s’inscrit souvent dans le cadre d’un processus de perte de poids. Un arrêt de l’apport calorique fait maigrir. Plus concrètement, en l’absence de nourriture extérieure, l’organisme puisera l’énergie dont il a besoin dans les graisses stockées dans les tissus adipeux, d’où l’amaigrissement. En mettant le système digestif au repos, le jeûne contribue également à éliminer les toxines de l’organisme.

Pour que la démarche soit bénéfique et surtout pour éviter l’effet yoyo, il faudra changer de comportement alimentaire après le jeûne. Si vous reprenez vos mauvaises habitudes alimentaires après cette cure, tout votre organisme pourra être à nouveau déréglé (hausse de la glycémie, reprise de poids, etc.).

Les contre-indications du jeûne thérapeutique

Cette pratique ne convient pas à tout le monde. Elle est fortement déconseillée aux enfants, aux personnes âgées ainsi qu’aux femmes enceintes qui ont besoin d’un apport en nutriments régulier.

Pour les personnes qui suivent un traitement médicamenteux, qui souffrent de troubles alimentaires ou de maladies de la thyroïde, l’accompagnement d’un médecin formé est indispensable.

Le jeûne thérapeutique est aussi contre-indiqué en cas de fatigue, de faiblesse du système immunitaire, de carences nutritionnelles, de maladies rénales ou de troubles cardiaques.

Quels risques ?

Le corps n’étant pas habitué à être privé de nourriture longtemps, cette démarche comporte des risques. Les désagréments surviennent habituellement au bout de quelques jours : malaise, migraines, fatigue… Une sensation de faim accentuée est également susceptible de vous conduire à une perte de connaissance, notamment après un manque de sommeil, sans compter les éventuelles carences qui affaiblissent les os ainsi que les problèmes liés aux inflammations.

Chez les personnes en bonne santé, jeûner quelques jours n’est pas dangereux en soi, mais il faut rester raisonnable quant à la durée. Par ailleurs, en parler avec son médecin est vivement recommandé avant de se lancer dans un jeûne de plusieurs jours, surtout en cas de maladie.

Notez cet article

Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.