Indice de confiance immobilier

Accueil > Vie pratique et Astuces > Indice de confiance immobilier

Astuces

Logic-Immo.com avec TNS Sofres publie l’Indice de Confiance immobilier de janvier 2011 : les futurs acquéreurs accélèrent leurs projets.

Janvier 2011 : état du marché et perception des acquéreurs

par Fanny Sylvestre - Admin 203 Il y a 0 message de forum.

Marché immobilier :
Les futurs acquéreurs accélèrent leurs projets

L’ANALYSE COMPLÈTE DISPONIBLE EN TÉLÉCHARGEMENT CI-DESSUS :
http://www.fhcom.net/2495/actualites.html

En voici les principaux enseignements :

2 INTENTIONS D’ACHAT POUR 1 VENTE

Un marché tendu :
- Ce déséquilibre peut s’expliquer par un certain attentisme des vendeurs à l’égard de la réforme de la fiscalité du patrimoine. Ce déséquilibre vient conforter les prévisions de hausse des prix pronostiquées pour l’année 2011.

PERCEPTION DU MARCHÉ ET INDICE DE CONFIANCE DES FUTURS ACQUÉREURS

Moment d’acheter un bien : Une forte disparité régionale
- La moitié des acquéreurs pensent que c’est le moment d’acheter un bien, seuls 18 % estiment que la période est défavorable à une acquisition immobilière. Un pessimisme plus marqué chez les Franciliens, en lien avec la hausse des prix enregistrée en Île-de-France. Si les taux d’intérêt restent attractifs pour 68 %, ils sont seulement 28 % à considérer que l’obtention d’un prêt est aisée. De plus, la contraction de l’offre se traduit par un choix de biens perçu comme limité par 69 % des futurs acquéreurs.

Situation financière passée : Une amélioration plus marquée pour les moins de 35 ans
- 67 % des acquéreurs considèrent que leur situation financière est restée stable au cours des 6 derniers mois. Un quart d’entre eux pensent qu’elle est meilleure ; une amélioration susceptible de motiver leur projet d’acquisition. Ce sont les moins de 35 ans qui ont le plus ressenti cette embellie de leur situation financière.

Perception du niveau de vie général futur : Une vision particulièrement pessimiste dans le Nord-Ouest
- Des perspectives d’avenir incertaines et qui peuvent peser sur l’achat d’un bien : 58 % pensent que le niveau de vie général va se dégrader, avec une embellie envisagée par seulement 4 %. Un pessimisme particulièrement marqué dans le nord-ouest de la France où 64 % anticipent une dégradation du niveau de vie.

Perception du prix des biens dans 6 mois : 52 % des futurs acquéreurs partagent l’avis des acteurs du marché
- En accord avec les acteurs du marché, plus de la moitié des futurs acquéreurs anticipent une hausse des prix dans les 6 prochains mois et 37 % prévoient une stagnation des prix. Une perception susceptible d’accélérer la réalisation de leur projet d’acquisition d’un bien. C’est dans le nord-ouest de la France qu’une hausse des prix est jugée la plus probable, avec 62 % des acquéreurs qui anticipent une augmentation. Une prévision qui concorde avec une concentration forte de futurs acquéreurs dans cette région. En Île-de-France, ils sont 49 % à partager cette prévision, tandis que 39 % envisagent plutôt une accalmie des prix.

Indice de confiance : + 11,4 (résumé de ces 4 points-clés).

La crainte d’une détérioration du marché immobilier accélère les projets des futurs acquéreurs.

- Si le marché immobilier actuel ne leur semble pas particulièrement favorable, ils n’envisagent pas d’amélioration à court terme. En effet, la moitié des futurs acquéreurs considèrent que les conditions d’achat seront plus difficiles dans les 6 prochains mois, contre 11 % qui prévoient une amélioration. Un indice donc positif mais qui reflète la crainte d’une dégradation future qui les contraint à saisir l’opportunité du moment et à accélérer la réalisation de leur projet.
- L’indice de confiance fait ressortir les segments les plus porteurs du marché : les moins de 35 ans et les acquéreurs dans le neuf, ces derniers étant favorisés par l’entrée en vigueur du PTZ+.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.