Comment cultiver le bigaradier ?

Accueil > Vie pratique et Astuces > Jardinage > Comment cultiver le bigaradier ?

AstucesJardinage

Le bigaradier, également connu sous le nom d’orange amère ou néroli, est un fruitier de la famille des Rutacées. Particulièrement prisé pour l’essence de ses fleurs et pour le parfum de son fruit, il se cultive très facilement et trouve sa place dans le jardin ou sur la véranda. Il suffit de choisir le bon endroit, le bon moment et d’adopter les bons gestes, et le tour est joué !

par Hélène André 227 Il y a 0 message de forum.

Cultiver le bigaradier

La culture du bigaradier peut se faire en choisissant parmi différentes méthodes dont le marcottage, le bouturage, le greffage sans oublier le semis. Dans tous les cas, il est primordial d’opérer dans un environnement adéquat et de respecter les exigences de cet arbre rustique. Les plants doivent être séparés de deux à trois mètres pour permettre une meilleure croissance. Pour mieux se développer, le bigaradier a besoin d’une certaine dose d’aération. Il peut être cultivé en serre, sur une véranda, ou dans tout simplement dans le jardin. En région froide, le bigaradier peut être cultivé en pot.

Quelques gestes d’entretien

Afin d’obtenir de bonnes récoltes, il est important de bien entretenir les lieux de culture. Le bigaradier se plante dans des sols sablonneux, bien drainés et humifères. Il peut toutefois grandir en milieu calcaire. Pendant la période de végétation, les plants ont fortement besoin d’eau. Arrosez-les abondamment et régulièrement pour favoriser les pousses. Du printemps en automne, il est également essentiel d’apporter de l’engrais pour assurer un développement optimal. Une bonne exposition au soleil est tout aussi conseillée.

Les périodes de plantation

La période idéale pour planter le bigaradier dépend de la méthode de culture choisie mais d’une manière générale, la culture se fait entre le mois de mars et le mois d’avril. Pour le marcottage, il est préférable d’opérer entre le mois d’avril et le mois de mai. Le bouturage peut, quant à lui, s’appliquer entre le mois d’avril et le mois de septembre. Les fruits du bigaradier se récoltent entre le mois de décembre et le mois de janvier.

Le nécessite requiert des précautions anti-parasites pour échapper aux différentes maladies qui peuvent l’atteindre. Parmi ces indésirables, on peut citer le tristeza, la fumagine ou encore le tristeza. Il est recommandé d’opter pour les solutions entièrement naturelles.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.