Comment combattre l’entomosporiose ?

Accueil > Vie pratique et Astuces > Jardinage > Comment combattre l’entomosporiose ?

Vie pratique et AstucesJardinage

L’entomosporiose est une maladie causée par un champignon. Elle s’attaque à différentes variétés de végétaux parmi lesquelles on peut citer le poirier, le cognassier ou encore le photinia. Une fois touchées, les plantes sont tachetées de marques rondes, de couleur foncée.

par Hélène André 7 Il y a 0 message de forum.

Connaître les conditions favorables à la manifestation de la maladie

L’entomosporiose est une affection due à un champignon nommé « entomosporium maculatum ». Cette maladie prolifère en fonction de la température qu’il fait, la température propice se situe à 20°C. Sa propagation se fait plus rapidement par temps humide et il se manifeste le plus souvent durant le printemps ou pendant un été pluvieux.

En période de sécheresse, l’entomosporiose se développe moins vite. Durant la période hivernale, le champignon reste sur les branches, les feuilles mortes et les troncs d’arbres. Au printemps, il extrait des spores qui contaminent les feuilles alors que ces spores sont emportées par le vent et l’eau.

Détecter la présence de l’entomosporiose

Il est très facile de détecter la présence de l’entomosporiose. On observe sur le feuillage des plantes des minuscules taches rondes qui sont en premier lieu rougeâtres puis deviennent brunes. Les feuilles deviennent jaunes et finissent par tomber. Quant aux fruits, ces derniers présentent également des taches et se déforment.

Traiter l’entomosporiose

En premier lieu, il faut rassembler puis brûler toutes les feuilles contaminées et tombées. Il faudra également tailler les rameaux asséchés qui constituent des abris idéaux pour le champignon. On fera par la suite appel à de la bouillie bordelaise que l’on pulvérisera sur la plante. Pour les arbres fruitiers, le traitement à la bouillie bordelaise se fera durant l’automne alors que les feuilles tombent.

Au printemps, il faut agir pendant que les bourgeons des fleurs éclatent, lorsque les pétales tombent mais aussi au moment où les fruits entament leur formation. Il peut s’avérer utile de réitérer le traitement à plusieurs reprises, jusqu’à ce que les fruits apparaissent.

Pour les plantes pourvues d’un feuillage persistant, le traitement à base de bouillie bordelaise sera entrepris durant le mois de mai, puis un mois après. Dans le cas où la maladie est très avancée, il faut ajouter un fongicide de synthèse - à choisir selon la plante à traiter - au traitement. Le plus souvent, on utilise soit le mancozèbe soit le myclobutanil.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.