Augmentation mammaire en chirurgie esthétique : y a-t-il des contre-indications ? ❤️

Augmentation mammaire en chirurgie esthétique : y a-t-il des contre-indications ?

Accueil > Beauté > Chirurgie esthétique > Augmentation mammaire en chirurgie esthétique : y a-t-il des (...)

Beauté

Si les prothèses mammaires ont évolué pour être plus fiables et plus adaptées aux différentes morphologies, certaines contre-indications restent à aborder lors de la première consultation. Les principaux facteurs pouvant empêcher la réalisation d’une augmentation mammaire sont d’ordre médical et médicamenteux.

par Romane Maitre 168 Il y a 0 message de forum.

Augmentation mammaire et antécédents médicaux

Comme avec toute intervention chirurgicale, des risques subsistent quant à une opération d’augmentation mammaire. Pour écarter ces risques, l’état de santé général et les différentes pathologies de la patiente sont passés en revue.

Les antécédents de maladie auto-immune ou de maladie inflammatoire chronique compliquent entre autres la tenue d’une opération d’augmentation des seins à cause des risques accrus d’infection. On peut citer parmi ces maladies :
-  le diabète
-  la myasthénie
-  l’anémie
-  le lupus…

La pose d’implants mammaires est également compromise en cas de troubles cardiaques et pulmonaires. La prise de stéroïdes, de médicaments anticoagulants ou de tout traitement pouvant interférer avec l’opération doit aussi être prise en compte.

Enfin, d’autres facteurs liés à l’hygiène de vie de la patiente peuvent entrainer l’ajournement d’une augmentation mammaire. L’alcoolisme et le tabagisme font ainsi partie des contre-indications pour cette intervention de chirurgie esthétique.

Augmentation mammaire et cancer du sein

Un examen clinique approfondi des seins et une mammographie sont toujours indiqués avant l’ajout de prothèses. Ces examens du sein sont en effet obligatoires afin de détecter d’éventuels tumeurs ou nodules. La découverte d’un cancer du sein est souvent avérée en amont d’une intervention d’augmentation mammaire. En cas de cancer, la patiente devra d’abord être traitée.

Après un cancer du sein ou à la suite d’une mastectomie, la reconstruction mammaire par pose d’implants est totalement prise en charge dans le cadre de l’ALD (affection longue durée).

Augmentation mammaire, grossesse et allaitement

Si la pose d’implants mammaires est souvent déconseillée en cas de grossesse, l’intervention ne met pas en danger le pronostic vital de la patiente et reste possible. On peut donc trouver des médecins accordant une autorisation médicale pour la chirurgie.

Il faut savoir que les prothèses sont insérées derrière le muscle pectoral et ne gênent donc pas les canaux galactophores chargés de l’acheminement du lait maternel. Par précaution, la raison pour laquelle l’intervention est déconseillée avant et après une grossesse est la tendance des seins à tomber durant cette période. Le résultat risque donc de ne pas correspondre aux attentes.

Concernant l’allaitement, même s’il est possible, les médecins ne sont pas unanimes quant à la possibilité d’allaiter.

Notez cet article

Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.