La cerise : la perle sucrée du printemps

Accueil > Santé > Santé Alimentation > La cerise : la perle sucrée du printemps

SantéSanté Alimentation

La cerise est très attendue au printemps. Par son goût sucré, la cerise se décline pour les pâtisseries et les friandises.

par Morgan Sulivan 20 Il y a 0 message de forum.

Voici venu le temps des cerises...

La cerise, ce fruit rouge et écarlate serait originaire d’Asie Mineure. Il serait arrivé en Europe grâce aux oiseaux qui laissaient tomber des noyaux durant leurs vols. Les cerisiers fleurirent ainsi sur les terres durant la préhistoire, mais c’est au Moyen-âge qu’il a été le plus cultivé. Surnommée « perle rouge » par Louis XV, la cerise a connu une culture intensive qui a permis de créer près de 200 variétés. Au Japon, elle a une connotation spirituelle, car elle est le symbole de la vocation guerrière du samouraï et de son destin. En croquant dans la cerise, il atteint facilement la voie intérieure. Mais, la cerise, c’est également les souvenirs d’enfance : les cueillettes, la campagne... En France, elles proviennent du sud-est et sont disponibles sur les étals à partir de la mi-mai jusqu’à la mi-juillet.

La cerise : pulpeuse, juteuse et sucrée

La cerise propose des valeurs nutritives très intéressantes. Elle fait partie des fruits rouges les plus énergétiques en fournissant 68 kcal/100 g et les plus sucrés avec 15 % de glucides. Ces dernières notamment le glucose et le fructose sont facilement assimilables et utilisables par l’organisme. 125 g de cerises permettent de couvrir 20 à 30 % de l’apport quotidien en vitamine C et 25 % de provitamine A ou carotène. Les cerises ont donc des propriétés antioxydantes, luttant contre les effets des radicaux libres des cellules. Ces petits bijoux rouges sont aussi riches en eau et en potassium soit 250mg/100 g, ce qui lui procure ses propriétés diurétiques. Sa richesse en fibres aide à stimuler le fonctionnement des intestins. Des études aux États-Unis ont montré que les cerises ont des propriétés antibactériennes.

La cerise en cuisine

La cerise est un fruit qui se déguste surtout pour les préparations sucrées. Mais elle s’intègre aussi dans les préparations salées, comme la soupe typique d’Alsace, en tant que condiment pour le gibier ou le canard en Allemagne et comme ingrédient de la soupe froide dans les pays de l’Europe du Nord et de l’Angleterre. Concernant les pâtisseries, elles sont d’excellents ingrédients pour les tartes, les clafoutis, les soufflés et le fameux gâteau forêt-noire. Elles se déclinent également en compote, en salade de fruits ou en coupes glacées. Les cerises se dégustent sous forme de liqueurs et d’alcools comme le kirsch d’Alsace, le guignolet d’Anjou, le cherry anglais, le marasquin d’Italie et le vin de cerises. Pour ceux qui préfèrent l’infusion, les queues de cerises ainsi que ses fleurs séchées très utilisées.

La cerise : à conserver à l’abri de la chaleur

Pour préparer les différents plats à base de cerise, il est important de bien les choisir. Elles doivent être fermes et charnues avec une couleur brillante ou foncée selon les variétés. Vous pouvez les conserver pendant une journée ou deux jours dans une corbeille de fruits en essayant de les mettre à l’abri de la chaleur. Pour les consommer, il suffit de les sortir 30 minutes en avance. Pour les garder plus longtemps, vous les congelez à condition de bien les laver, les égoutter, les équeuter et les dénoyauter. Pour ce dernier processus, il sera plus facile de les faire tremper pendant une heure dans une eau glacée.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.