Le cardio training

Accueil > Minceur > Fitness > Le cardio training

MinceurFitness

Le cardio training consiste à pratiquer une activité qui a pour effet l’implication cardiaque relative aux grandes fonctions : circulatoire, respiratoire. C’est un moyen formidable d’améliorer sa condition physique et sa forme puisque le risque d’affections coronariennes diminue sensiblement. On parle même d’augmenter son espérance de vie en pratiquant le cardio training. Cela protège des maladies cardio vasculaires et l’amélioration de la qualité de vie se fait sentir.

par Aude Berlencourt 548 Il y a 0 message de forum.

Les différentes pratiques de cardio training...

...sont la marche, la course, le cyclisme, la natation, la rame, marcher dans la montagne,…

Ces différentes activités peuvent se retrouver dans les clubs de sports, grâce à des machines destinées à reproduire de la meilleure manière le mouvement correspondant (steppers, tapis roulants, rameurs, bicyclettes…). Vous devez accélérer progressivement l’exercice pratiqué pour éviter d’être à court d’oxygène.

Le cardio training est la base de l’entrainement lorsqu’il s’agit d’améliorer une condition physique fragilisée ou pour perdre du poids en augmentant le métabolisme.

Il est important de connaître sa fréquence cardiaque maximale puisque de cette valeur va dépendre l’intensité de l’entraînement exigé à un sportif, dans le but d’améliorer sa résistance, de lui faire perdre du poids, ou pour décompresser après une compétition difficile.
Attention, si votre objectif est de perdre du poids, vous ne devez pas vous entraînez trop intensément ; une implication cardiaque d’environ 135 suffit- 150 selon l’âge, pour ne pas consommer le glycogène et pour transformer la graisse en énergie. Pour cela, il faut s’entraîner au minimum 40 minutes. Si le rythme cardiaque augmente à 160 pulsations ou plus, il n’y aura pas d’effets sur la graisse.

Le cardio training pour qui ?

N’importe quelle personne en bonne santé peut prétendre à des exercices de cardio-training. Néanmoins, il vaut toujours mieux prendre des précautions, notamment pour des personnes n’ayant pas l’habitude de faire du sport ou pour celles de plus de 40 ans. Un petit bilan médical s’impose avant tout entraînement.

Le test de « Ruffier-Dickson » permet de connaître son rythme cardiaque au repos. Pour cela, servez vous de l’extrémité du pouce et d’un autre doigt et placez-les sur les deux côtés de votre poignet. Pendant quinze secondes environ, faites le compte des pulsations puis multipliez ce nombre par 4. Il faut savoir que la moyenne se situe aux alentours de 60 à 80 pulsations par minute.
Faîtes le même test après un effort type flexions des jambes. Reposez vous une minute puis une fois assis, prendre son pouls de la même façon que ci-dessus. Cette fois, l’indice se calcule en additionnant les trois chiffres, en soustrayant 200 et en divisant par dix.

Bilan :

De 0 à 10, indique la valeur la meilleure ; De 10 à 15 représente la moyenne ; de 15 à 20 l’indice est faible.

Ainsi, il est impératif en faisant du cardio training de se munir d’un « compte tours », permettant de mesurer précisément l’effort et l’intensité. C’est un bon indicateur pour savoir si celle-ci doit ou non être supérieure.
Pour tout renseignement complémentaire, rendez vous dans un club de sport et demandez conseil à un coach expérimenté qui pourra faire en sorte d’élaborer votre programme idéal d’entraînement selon vos caractéristiques et vos désirs.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.