Idées reçues sur le cancer du sein : démêlez le vrai du faux !

Accueil > Santé > Idées reçues sur le cancer du sein : démêlez le vrai du faux !

Les idées reçues sur le cancer du sein sont nombreuses, ce qui peut parfois faire froid dans le dos. Démêlons les vraies informations des fausses.

par Romane Maitre 43 Il y a 0 message de forum.

Les idées à ne pas retenir !

Il n’est pas rare d’entendre dire que les déodorants augmentent les risques d’exposition au cancer du sein. Ce qui n’est pas vrai ! Des études ont d’ailleurs été menées pour démontrer que les sels d’aluminium contenus dans ces produits n’exposent en aucun cas au cancer du sein. Ce qui n’empêche pas qu’il est toujours préférable de choisir un déodorant ne contenant pas ces substances.
Qui dit cancer dit chimiothérapie : archifaux ! La thérapie adéquate est choisie en fonction du type de cancer, du stade de la maladie ainsi que de l’âge de la patiente. Ainsi, la tumorectomie, la radiothérapie, la mammectomie (ablation du sein), la chimiothérapie ou encore l’hormonothérapie constituent des alternatives au traitement du cancer.

À considérer dans une moindre mesure…

Le cancer du sein rend stérile. Cette idée est à complètement bannir de l’esprit ! Certes, un traitement comme la chimiothérapie peut parfois réduire le nombre d’ovocytes, mais n’influe pas sur la fertilité.

Beaucoup de femmes en phase de préménopause sont fréquemment sujettes à des bouffées de chaleur, parfois insupportables. Pour y remédier, il existe un traitement spécifique : le « traitement hormonal substitutif » ou THS. Ce traitement ne constitue pas un risque s’il est pris sur une courte durée.

On a entendu plus d’une fois que les pilules contraceptives peuvent être à l’origine d’un cancer du sein. Cette hypothèse n’a pas été contredite jusqu’à maintenant, mais l’on sait que le risque est vraiment minime et qu’il importe de considérer chaque patiente au cas par cas. Cependant, ce type de traitement est fortement proscrit chez les femmes qui ont été atteintes d’un cancer du sein ou dont la famille étant prédisposée au cancer du sein.

Autre idée reçue : dormir avec son soutien-gorge augmente le risque d’avoir un cancer du sein. Rien n’a été prouvé ! On sait seulement qu’une armature de soutien-gorge trop serrée peut provoquer des microtraumatismes sur les tissus adipeux et générer de petites cicatrices. Sans preuve, mieux vaut être prudente…

Quelques informations à prendre en compte

L’alcool et le tabac sont cancérigènes. Autant que possible, adoptez un mode de vie sain et évitez de vous y exposer.

Surpoids et obésité sont également des facteurs qui peuvent augmenter -mais de manière faible- le risque de cancer du sein. Pour réduire ce risque, la pratique d’un sport est vivement conseillée.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.