Comment bouturer les plantes à partir de leurs racines ?

Accueil > Vie pratique et Astuces > Jardinage > Comment bouturer les plantes à partir de leurs racines ?

AstucesJardinage

La saison hivernale est la période idéale pour entamer la multiplication certains végétaux par le biais d’un bouturage. Pour reproduire les arbustes et les vivaces, on peut s’y prendre par les racines, d’une manière simple et accessible à tous les jardiniers. Voici comment on doit procéder.

par Hélène André 524 Il y a 0 message de forum.

Quelles plantes choisir ?

Les plantes vivaces que l’on peut multiplier via un bouturage des racines sont les pivoines, l’acanthe, les phlox, la molène, la gaillarde, le lupin, le statice, le géranium sanguin ou encore le pavot d’Orient. Le point commun entre ces espèces se trouve au niveau de leurs racines particulièrement charnues. En ce qui concerne les arbustes, les rosiers rugosa, le corète du Japon, les framboisiers ainsi que le sumac de Virginie peuvent être multipliés en procédant à un bouturage par les racines. Il faut souligner que ces plantes produisent toutes des drageons et peuvent toutes être marcottées.

Comment réaliser le bouturage ?

Pour mener à bien un procédé de bouturage par les racines, il est important de retirer totalement la plante vivace du sol. Pour cela, on lèvera légèrement la souche de l’arbre à l’aide d’une fourche qu’on fera pénétrer profondément dans la terre. Il faudra éviter de couper les grosses racines.

En ce qui concerne les arbustes, on veillera à faire un trou sur un côté jusqu’à ce que l’on puisse accéder aisément aux racines les plus profondes. Il faut souligner que les grosses racines peuvent être bouturées. On choisira celles ayant un diamètre d’environ cinq millimètres. Il faudra prendre soin de bien protéger les radicelles. On coupera ensuite à l’aide d’un sécateur des tronçons de trois à dix centimètres en tenant compte de la hauteur de la plante.

Pendant ce temps, on replantera immédiatement la plante mère en s’assurant que les racines ne sont pas en contact permanent avec l’air. On procède par la suite au repiquage en utilisant une caisse pas trop profonde. Pour empêcher l’eau de stagner, on placera une couche de billes d’argile ou de gravier au fond de celle-ci. On y ajoutera ensuite une mixture de sable et de tourbe. On humidifiera alors le sol, puis on disposera soigneusement les pans de racines en suivant l’horizontal. On couvrira le tout avec une mince couche de terre.

Notez cet article


Laissez votre message

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.