Les oreillons chez les enfants : ce qu’il faut savoir

Contraction, manifestations et conséquences des oreillons

Maladie bénigne contagieuse, les oreillons se contractent dans des environnements favorables au développement de maladie épidémique, tels que les crèches, les établissements scolaires ou même au sein de la fratrie. Se développant dans les glandes salivaires, la contamination se fait par le biais des particules de salive projetées lors de différents gestes : éternuements, toux ou en parlant. Les jeunes enfants sont les plus sensibles aux oreillons, mais il est à noter que les hommes adultes ainsi que les garçons en âge de puberté sont également susceptibles de contracter cette maladie, dans le cas où ils n’y ont pas été exposés étant enfants. Cette situation présente une certaine gravité, étant donné que la maladie peut affecter les testicules et induire la stérilité.

Si les symptômes sont apparents, il n’est pas difficile de reconnaître un cas d’oreillons. Généralement, la maladie se manifeste par une légère hausse de température accompagnée d’une perte d’appétit importante, notamment due aux douleurs situées au niveau des oreilles qui s’étendent dans les mâchoires, entraînant une difficulté notoire à s’alimenter. Une tuméfaction douloureuse fait suite à ces manifestations, traduisant le développement du virus dans les glandes salivaires. Si le sujet atteint est un enfant en bas âge, la maladie reste bénigne et lui confère une immunité définitive. Dans le cas où elle n’est pas correctement traitée, elle peut impliquer une surdité irrémédiable, suite à l’atteinte des nerfs auditifs.

Traitement et prévention des oreillons chez les enfants

Si vous soupçonnez un cas d’oreillons chez votre enfant, il convient de l’éloigner de l’école et des zones communautaires jusqu’à la disparition totale des symptômes. Extrêmement contagieuse, cette maladie se développe très rapidement, parfois sans qu’aucun symptôme ne soit détecté. Les oreillons sont généralement traités par la prise de médicaments antalgique et à base de paracétamol. Les glandes salivaires étant infectées, des soins buccaux s’imposent pour prévenir toute possibilité de complication.

Les oreillons faisant partie des maladies infantiles, un vaccin de prévention doit obligatoirement être administré à l’enfant dès le 9e mois et le rappel doit être effectué entre 3 et 6 ans. Comme tout vaccin à titre préventif, le vaccin contre les oreillons ne garantit aucunement une immunité définitive quant à la contraction de cette maladie. Il permet d’atténuer les risques de complication et d’accélérer le processus de guérison. Néanmoins, votre médecin ou pédiatre est encore la personne la mieux indiquée pour éclaircir vos doutes concernant cette maladie.

,
par Hélène André, Romane Maitre - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Enfants - Bébés > Les oreillons chez les enfants : ce qu’il faut (...)

Les oreillons chez les enfants : ce qu’il faut savoir

Les oreillons chez les enfants : ce qu'il faut savoir

Lorsque les enfants commencent à intégrer des centres communautaires, notamment les crèches ou les établissements scolaires, les risques de contraction de virus sont multipliés. Dans cet ordre de maladie virale, les oreillons tiennent une place tout aussi importante que les autres maladies. Extrêmement contagieux, il convient de rester attentif aux symptômes particuliers de cette maladie.

Les enfants et la peur du noir
  • Quels produits cosmétiques utiliser quand on est enceinte ?
  • Petit guide des maladies infantiles courantes
  • Journée Mondiale du Coloriage, la parole sera donnée aux enfants le 6 mai 2013
  • Accouchement à domicile, ce que vous devez savoir

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël