La Saint-Valentin, une fête qui met la pression… aux hommes !

La Saint-Valentin, une fête qui met la pression… aux hommes ! {JPEG}Une enquête en ligne , menée auprès d’un échantillon de 300 internautes représentatifs de la population, révèle ainsi de profondes disparités de comportement, de réactions et d’aspirations entre les hommes et les femmes.

Décryptage des résultats avec Sophie Cadalen, psychanalyste spécialiste du couple et écrivain, auteure notamment de “Tout pour plaire et toujours célibataire”, paru chez Albin Michel.

Voici les principaux enseignements tirés de cette enquête :

Saint-Valentin : la fête des amoureux avant tout

Hommes ou femmes, une chose est sûre : tous connaissent la date exacte de la Saint-Valentin et partagent globalement la même vision de cet événement. Si, au fil des années, cette fête a pris une dimension commerciale indéniable (pour 21 % des femmes et 17 % des hommes), elle reste avant tout un jour spécial, dédié aux amoureux (pour 43 % des hommes et 51 % des femmes) et une occasion de témoigner ses sentiments à l’être cher (pour 35 % des hommes et 24 % des femmes).

Un oubli impossible !

Pas moins de 28 % des hommes le revendiquent : faire l’impasse sur la Saint-Valentin est impensable. Et d’ajouter : « Ça ne s’oublie pas, sinon c’est la guerre ! » De leur côté, si les femmes sont seulement 13 % à ne pouvoir envisager de la manquer, pas sûr pour autant qu’elles acceptent aussi facilement ce manquement de la part de leur moitié.

Le parfum et les fleurs détrônés par les coffrets cadeaux

Reste la question de ce que l’on va offrir. Les Français ont tendance à respecter les cadeaux traditionnellement attachés à cette fête : parfums (41 %), fleurs (29 %), vêtements/lingerie (22 %) et bijoux précieux (20 %). Néanmoins, on relève une nouveauté : les coffrets cadeaux (week-end, gastronomie, bien-être…), qui figurent désormais en tête de liste des présents de Saint-Valentin. Une sélection judicieuse, qui laisse la porte ouverte à l’imprévu et/ou à l’originalité, tout en gardant la possibilité d’un choix consensuel des activités. D’ailleurs, interrogés sur leurs souhaits de cadeaux, hommes et femmes s’expriment unanimement en faveur de ces coffrets (21 % pour les hommes et 37 % pour les femmes).

Des hommes qui n’hésitent pas à mettre la main au porte-monnaie

Côté budget, les hommes sont plutôt généreux pour le cadeau destiné à leur chère et tendre : un tiers d’entre eux (32 %) prévoient de dépenser entre 60 et 100 euros (seul un quart des femmes se situent dans cette fourchette de prix).

Ces femmes qui affirment préférer les preuves d’amour quotidiennes

Plus attentives qu’actives le jour de la Saint-Valentin, les femmes préfèrent rappeler que c’est l’amour au quotidien qui compte le plus (29 %) et que le témoignage de cet attachement ne saurait se résumer en une seule journée.

« L’amour, pour se déclarer librement, doit se faufiler entre les demandes, les règles à respecter, les efforts à fournir. Il est particulier à chaque couple et doit, pour s’exprimer sincèrement, échapper au moule du “comme il faut être”. Et c’est le paradoxe de cette Saint-Valentin : elle impose aux couples d’afficher leur amour à une date précise et de se plier à ses codes. On est aux antipodes de la légèreté et de la spontanéité qui, plus que tout, entretiennent la flamme et pour lesquelles un seul jour dans l’année, heureusement, ne suffit pas ! », confirme Sophie Cadalen.

Reste que, malgré leurs belles déclarations sur l’amour au quotidien, il n’est pas certain que l’oubli de la Saint-Valentin par la gent masculine soit pour autant considéré comme acceptable par les femmes !

,
par Fanny Sylvestre - Administratrice du site Belle Belle Belle - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Vie pratique et Astuces > Saint Valentin > La Saint-Valentin, une fête qui met la pression… aux (...)

La Saint-Valentin, une fête qui met la pression… aux hommes !

La Saint-Valentin, une fête qui met la pression… aux hommes !

Si certains de nos contemporains affichent un cynisme de circonstance à l’égard de la Saint-Valentin, fête jugée parfois plus commerciale que symbolique, chaque année les restaurants affichent “complet” le soir du 14 février. Un paradoxe que Spir Communication, éditeur du magazine TOP, a souhaité comprendre en interrogeant les Français sur leurs réelles attentes et motivations en ce jour si particulier.

Le calendrier de l'Avent de la FFF : une surprise par jour jusqu'à Noël
  • Fête des mères avec Lush cosmétiques frais faits main
  • Dunkerque Capitale régionale de la culture 2013 : 9 mois de programmes culturels !
  • Emulsionneur de lair SM9684 de Sever : une révolution de palais
  • Des applications Beauté, Fashion et Minceur sur votre iPhone !

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël