Faire la sieste au travail pour être plus productif

Sieste au travail : vue synoptique

La sieste au travail est un rituel déjà adopté dans les pays orientaux comme la Chine ou le Japon. Ces deux pays sont des géants de l’industrie et proposent leurs services à une grande partie du marché économique mondial. La pression qui pèse sur les employés, le rythme qui leur est imposé sont tels que le stress arrive à prendre le dessus. Conséquence directe : ralentissement du rythme de production. A l’issu de cette constatation, bon nombre de dirigeants de grandes entreprises ont décidé de permettre la sieste au travail. Certains l’ont même instaurée dans les conventions collectives : la sieste devient institutionnelle, car selon eux, à tête et corps bien reposés, on produit mieux.

En France, la question de la sieste au travail a du mal à faire son chemin. Pourtant, Xavier Bertrand, alors ministre du Travail, des relations Sociales et de la solidarité dans le gouvernement de François Fillon avait mis la question sur le tapis. En effet, en 2007, ce dernier avait proposé de considérer la question de la sieste au travail, de voir si elle pouvait être bénéfique au rendement, tout en sachant qu’elle l’était déjà pour l’individu. Car mieux dormir c’est acquérir une bonne santé. Mais les points de vues divergent. En effet, effectuer une pause reviendrait à quitter son lieu de travail plus tard. Aussi, il serait peut-être mieux de procéder à des enquêtes internes, propres à chaque entreprise, à leur activité, etc. et de voir en conséquence.

La sieste au travail : une option à considérer

Il ne faut pas être catégorique sur le sujet, car la situation diffère d’une entreprise à l’autre. En règle générale, ce sont les grandes entreprises comme les groupes industriels, les compagnies d’assurance, les leaders du BTP, etc qui sont concernés par la question. Les responsables du personnel de ces entreprises devraient prendre en considération le fait que notre corps est doté d’une horloge interne. Depuis l’enfance, celle-ci est programmée pour la sieste, notamment aux alentours de 14 heures. Même en grandissant, l’habitude persiste et chaque individu est « victime » d’une certaine baisse d’attention à ce moment précis de la journée. D’où l’idée d’une petite sieste.

La sieste est ainsi une option à considérer pour accroître la productivité, car elle aide à maintenir l’attention et à diminuer le stress et la fatigue. Ces faits sont scientifiquement prouvés. D’après une étude britannique, 20 minutes de repos équivalent à un surplus de 2 heures dans l’activité journalière. Et puis, il ne s’agit pas non plus d’un assoupissement profond, mais d’un break de 10 à 30 minutes à même le bureau. Ce procédé est connu sous le nom de power nap ou sieste éclair. Il existe aussi des micro-siestes qui ne durent que 5 minutes, juste pour se reprendre après le déjeuner. Et puis, qui n’a jamais lutté contre la somnolence ? Il faut reconnaître que le sommeil est difficile à surmonter. Alors, la sieste au travail, qu’en pensez-vous ? Parlons-en !

,
par Morgan Sulivan - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Santé > Faire la sieste au travail pour être plus productif

Faire la sieste au travail pour être plus productif

Faire la sieste au travail pour être plus productif

Voici un sujet pour lequel les points de vue divergent complètement, mais il parait que faire la sieste au travail permettrait d’améliorer la productivité.

Les secrets de la pêche
  • Le massage Inca Qhaqoy, une technique de massage ancestrale
  • Feminin santé | Les fuites urinaires, un fléau mal accepté.
  • Comment utiliser la sauge - vertus et cuisine
  • Les vertus de l'ail pour la santé

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël