Le boom des vins bios

Les vins bios : pourquoi produire bio ?

Le vin, par définition, est un produit obtenu par la fermentation alcoolique de raisins frais. Il existe de nombreux types de vins : blanc, rouge, rosé, mais aussi secs ou doux. Ces vingt dernières années, les grappes ont été victimes de désherbages sauvages, d’utilisation d’engrais à outrance et des pesticides nocifs pour l’environnement. Le but était toujours de produire plus, pour répondre à la demande de plus en plus florissante. Le résultat constaté par les viticulteurs était alarmant : les sols étaient devenus moins fertiles, les microbes et autres parasites formaient toute une colonie, d’où l’impossibilité de produire quoi que ce soit. Ils ont donc pris des mesures drastiques afin de revenir à une production utilisant des méthodes plus douces, et amies de l’environnement.

Les vins bios : processus de fabrication

Un vin labellisé « bio » est produit à partir de raisins issus exclusivement de l’agriculture biologique. C’est à dire, qu’aucun engrais, ni pesticide, ni produit chimique de synthèse n’est utilisé pour obtenir les fruits. Les engrais sont d’origine organique et à base de fumiers ; les OGM et le désherbage sont catégoriquement interdits. Le but est de produire des vins, qui n’ont pas subi de transformations chimiques, et totalement 100 % à base de raisins naturels. Les producteurs de vins biologiques avancent que ce dernier est meilleur que les vins traditionnels, dans la mesure où la vigne bio donne un goût plus proche des goûts naturels, plus fort. Ensuite, la cueillette des raisins se fait exclusivement à la main, ce qui sert de base à une vinification naturelle. Les viticulteurs ayant suivi ces étapes bénéficient pour leurs vins, des certifications ECOCERT, et l’apposition du logo AB, sur les bouteilles de vin.

Les vins bios : leur état en France

En France, dès 2001, certains vignerons ont préconisé un mode de production de vin biologique. En 2009, 60 000 hectares de vignes étaient « bios » et la vente de vins bio représentait 254 millions d’euros en termes de chiffres d’affaires, contrairement au vin traditionnel, dont la vente est sur la pente descendante. Même si produire ce type de vin représente une augmentation des charges pour les viticulteurs, son succès commence à voir le jour. Au 18e salon mondial « Millésime bio », la France est devant l’Espagne avec 34,8 % de part de marché, mais l’Italie est en tête avec 40,4 %. Ces vins sont présents dans les cartes des plus grands restaurants à Paris, mais le phénomène a plus d’ampleur dans les pays étrangers. Ce boom s’explique par le fait que le « consommez bio » a démontré ces bienfaits. En effet, les consommateurs sont devenus exigeants, plus écologiques, responsables envers la planète, soucieux de l’avenir des prochaines générations.

,
par Morgan Sulivan - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Santé > Santé Alimentation > Le boom des vins bios

Le boom des vins bios

Le boom des vins bios

La France n’est pas en reste en ce qui concerne la production de vins bios, elle se taille même une place d’honneur par rapport aux autres pays d’Europe.

Le pain, l'aliment santé
  • Comprendre la dépression pour mieux la vaincre
  • La musicothérapie ou l'art de se soigner par la musique
  • Comment boire du café sans nuire au sommeil ?
  • Des jambes légères pour l'été avec Antistax

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël