L’ésotérisme des runes

Historique des runes

Issu des peuples d’Europe du Nord et de la mythologie scandinave, le système runique connut au cours de son histoire des difficultés existentielles et fut même interdit au XIe et XVIIe siècle en Angleterre et en Scandinavie. Ce système était à son apogée au IIe siècle, mais les pierres gravées montrent que les signes runiques, étroitement liés à la magie, étaient utilisés comme objet de communication et de représentation symbolique du langage par les peuples scandinaves bien avant cette époque.

Odin, un des dieux nordiques, en serait l’inventeur. « Run » dans l’ancien langage nordique signifiait écriture secrète, mais associée au mot anglais « roun », il est devenu « rune » qui signifie : murmure secret. Le premier alphabet runique appelé « Futhark » est né de la civilisation chrétienne et fut utilisé jusqu’au VIIIe siècle. Il comporte 24 caractères, 3 groupes de 8 runes et son nom est composé des initiales des 6 premières lettres de cet alphabet. Le bois était le plus souvent utilisé comme support, mais il existe également de nombreuses inscriptions gravées dans des pierres de menhirs dont les vertus étaient considérées comme surnaturelles.

Magie et tirages des runes

Les runes sont des signes et des symboles « saints » utilisés à des fins sacrées, magiques et profanes. Elles désignent le plus souvent les éléments essentiels de la vie quotidienne comme la famille, la richesse ou la protection. Les anciens Germains préparaient des réponses en relation avec leur avenir et les interprétaient à partir des runes. Ces dernières devaient être choisies avec grand soin en raison de leurs effets sur les autres. En effet, les runes sont basées sur un concept de simultanéité. Pour des incantations puissantes, il faut parfois tirer 2 ou 3 runes simultanément.

Traditionnellement, les runes peuvent être choisies au hasard dans un sac pour permettre une certaine liberté à la personne qui les tire. La méthode ancestrale consiste à jeter les runes sur un tissu blanc et à n’interpréter que celles dont la face gravée est retournée. L’utilisation des runes entraine une offrande en retour, aussi cet art divinatoire était relativement craint, car les dieux pouvaient parfois demander un sacrifice. Il existait également d’autres modes de disposition des runes selon les schémas de tirage utilisés : tirage en croix de Thor ou tirage des Nornes.

,
par Morgan Sulivan - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Esotérisme - Arts divinatoires > L’ésotérisme des runes

L’ésotérisme des runes

L'ésotérisme des runes

Selon la croyance populaire, les devins des peuples Vikings et germaniques prédisaient l’avenir à l’aide de l’étrange alphabet runique. Lors du tirage des runes, chacun des petits galets avait une signification selon qu’il soit de face, à l’endroit, à l’envers ou face cachée. L’alphabet le mieux adapté, considéré comme le plus précis dans l’art divinatoire runique est le « Futhark. »

Le signe du Dragon dans l'Astrologie Chinoise
  • Balance, comment sera votre année 2011 ?
  • La compatibilité amoureuse du Lion
  • La lipomancie : votre avenir au bout des lèvres
  • Plongez dans l'univers de l'astrologie et des arts divinatoires avec Yiannis LHERMET

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël