Réussir l’entente entre la nourrice, bébé et nous

Choisir une nourrice professionnelle pour garder bébé

De jeunes adolescentes ou des personnes sans expérience se proposent de devenir baby-sitter. Attention tout de même, car bien que certains profils prouvent de bonnes compétences en la matière, souvent ça ne marche pas. En effet, une nourrice pour enfant est d’abord une employée à part entière. Ainsi, elle est censée s’y connaître en matière éducative. Mis à part le fait d’être une femme douce, aimante, attentionnée, elle doit avant tout être professionnelle avec une formation à défaut d’un diplôme. Elle doit être capable de répondre à nos propres méthodes éducatives.

La nourrice fait partie des personnes les plus importantes de la petite enfance pour bébé. Pourtant, c’est une personne que nous ne connaissons que très peu ; cependant, nous lui confions la responsabilité de notre enfant. De leur côté, les nourrices se plaignent souvent que les parents n’ont pas le temps de parler, tant ils sont pressés de récupérer leur bébé et de rentrer. Quelquefois aussi, nous n’osons pas lui faire remarquer qu’elle a transgressé les consignes que nous avons imposées. Et cela, de peur que bébé ne souffre d’un conflit ou pire encore, de nous retrouver du jour au lendemain sans mode de garde.

Nourrices, les étapes de cette relation triangulaire

Pour établir une entente cordiale, prenons avant tout le temps de discuter avec la nourrice. Développer un contrat verbal est indispensable, mais souvent ce protocole ne suffit pas, ne serait-ce que du point de vue légal. Il est essentiel d’établir un contrat au départ, mentionnant bien le salaire, les congés, ainsi que les heures supplémentaires… En cas de retard par exemple, il convient de la prévenir. Toutefois, n’abusons pas de sa souplesse horaire. Car en tant qu’employée, elle jouit également de tous les droits conférés à un salarié. Les conditions de travail sont convenues ensemble pour éviter tout malentendu. Si la nourrice se voit assigner quelques tâches ménagères, cela doit être mentionné dans le contrat.

De notre côté, faisons-lui confiance. Inutile de l’appeler trois fois par jour pour savoir si bébé a bien mangé ou bien dormi. Elle pourrait se sentir espionnée. Par ailleurs, montrons-nous reconnaissantes de son travail quand il est nécessaire, quelques compliments de temps en temps sur les progrès de bébé par exemple. Par contre, il est indispensable de limiter le temps de garde à 9-10 heures par jour si possible. Car au-delà, bébé peut trouver le temps long et se sentir abandonné. Enfin, il faut savoir trouver la bonne distance avec elle, car une trop grande proximité n’a pas toujours sa place.

,
par Hélène André, Morgan Sulivan - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Enfants - Bébés > Réussir l’entente entre la nourrice, bébé et nous

Réussir l’entente entre la nourrice, bébé et nous

Réussir l'entente entre la nourrice, bébé et nous

On est tous d’accord, trouver une nourrice n’est pas chose facile. Mais, une fois trouvée, il est nécessaire de bien s’entendre avec la nourrice, à la fois pour le confort de bébé et le nôtre.

Poussettes Bugaboo Denim édition 2011
  • Comment choisir une crèche pour son enfant ?
  • Conseils sur l'adolescence et le chemin de l'autonomie
  • L'hiver va être gai avec l'Avenue des Bébés - vêtements pour femme enceinte
  • Nouveauté : Baby planner pour futurs parents !

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël