Jaeger-LeCoultre et Aston Martin : vision d’avenir avec l’AMVOX7 Chronograph

Conçue par la Manufacture de la Vallée de Joux
la ligne AMVOX séduit depuis près d’une décennie à parts égales les passionnés de belle
horlogerie et les fanatiques de sport motorisé. L’AMVOX7 Chronograph arbore les traits
caractéristiques d’une collection emblématique dans un nouveau boîtier à la forme encore plus
ergonomique et atteste de l’esprit avant-gardiste d’une alliance entièrement vouée à l’innovation
esthétique et technique inspirée du prestigieux constructeur automobile britannique.

Un design raffiné au service de fonctions intuitives

Avant tout examen détaillé, l’AMVOX7 Chronograph attire immédiatement le regard par le
motif qui orne son cadran et reproduit le dessin de la grille d’aération de la calandre de la
Vanquish, le tout nouveau modèle dévoilé par Aston Martin en juin dernier. Toutefois, cette
évidente parenté a servi de canevas pour mener à bien une recherche formelle en parfait
accord avec les caractéristiques techniques de la montre. Les horlogers et artisans de Jaeger-
LeCoultre ont ainsi apporté un soin particulier à la réalisation de décorations raffinées. La
diversité des finitions utilisées sur les différentes surfaces confère une remarquable profondeur
visuelle à un cadran noir aux compteurs anthracite sur lequel les teintes blanche et rouge
tranchent par leur lisibilité.

Une nouvelle fonction fait son entrée dans la ligne AMVOX, l’affichage de la réserve de marche
radiale. Sur l’AMVOX7 Chronograph, cette indication apparaît dans deux ouvertures pratiquées
dans la partie supérieure du rehaut, de part et d’autre du cadran noir. Lors du remontage de la
montre, les disques rouges de la réserve de marche se rapprochent comme s’ils voulaient
enserrer le chiffre 12 alors, qu’au fur et à mesure du désarmage du barillet, ils disparaissent à
nouveau afin de dévoiler peu à peu les leviers du chronographe. Une fois encore, ce mode
d’affichage à la perception instinctive s’inscrit en parfaite adéquation avec le sentiment
d’immédiateté conféré par une conduite sportive.

Le boîtier en titane grade 5 se distingue par des finitions techniques d’un raffinement absolu. Les
biseaux des cornes sont minutieusement polis alors que les ornementations apportées à la
couronne et à la gâchette se singularisent par l’alternance de surfaces microbillées, polies et
satinées. Enfin, la bande de carrure et le dessous des cornes présentent un délicat satinage
horizontal.

En 2005 la Manufacture Jaeger-LeCoultre présentait le tout nouveau chronographe à
déclenchement vertical. Il illustre la première technique intuitive pour procéder à la mesure de brefs intervalles temporels. Avant le début d’un événement, il n’est plus nécessaire de maintenir
le doigt sur le poussoir afin de l’actionner sans retard au départ de la course car, désormais, un
simple geste sur le verre de la montre suffit pour provoquer le basculement du boîtier sur son
axe horizontal et commencer sur-le-champ une nouvelle mesure. A l’instar de toutes les
inventions révolutionnaires, ce système se présente sous un jour d’une telle simplicité que les
sportifs soucieux de chronométrer l’évolution de leurs performances se demandent déjà
comment ils avaient pu s’en passer. En effet, une pression exercée à 12 heures démarre/arrête
le mécanisme du chronographe alors que la même opération exécutée à l’extrémité inférieure
du cadran pilote la remise à zéro des aiguilles du chronographe. Pour éviter toute manipulation
erronée, une gâchette située sur le flanc du boîtier sert de levier de commande : lorsqu’elle se
trouve dans sa position centrale, toutes les fonctions du chronographe sont assurées selon la
description ci-dessus. A l’inverse, la position de verrouillage, vers le haut, bloque le
chronographe tandis que la position inférieure permet d’enclencher et de déclencher le
chronographe, mais désactive la remise à zéro.

Cette immédiateté intuitive n’est pas réservée à la mécanique horlogère, mais se poursuit sur les
affichages. Sur le cadran noir squeletté, les compteurs du chronographe sont réalisés en gris
anthracite, deux couleurs qui forment un parfait contraste avec les aiguilles et les chiffres blancs.
Le toujours utile indicateur de marche occupe la position inférieure du cadran, au-dessus du
guichet de la date situé à 6 heures.

Une technique à la hauteur des enjeux

Cependant, la carrosserie de cet engin promis aux plus belles performances a aussi été l’objet
de soins jaloux et le boîtier de l’AMVOX a presque fait peau neuve. Il intègre désormais les
cornes sous la forme d’une construction monobloc qui a permis une meilleure intégration du
bracelet pour une ergonomie optimale. La couronne a connu une évolution semblable :
également intégrée au boitier, elle offre dorénavant le double avantage d’une préhension plus
aisée et d’une manipulation plus précise. Aussi essentielles soient-elles, ces caractéristiques ne
doivent toutefois pas détourner le regard d’une avancée capitale obtenue par la subtile
modification de la forme du boîtier afin de favoriser un meilleur positionnement sur le poignet.
Grâce à l’adjonction d’un nouvel élément sur le fond de boîtier, le bracelet conserve à chaque
instant une courbe parfaite et garantit ainsi l’assise ergonomique de la montre sur l’avant-bras.
Un atout décisif sur la route comme dans les autres situations de la vie quotidienne où tout
inconfort, même le plus ténu, constitue un obstacle à la prise immédiate de décisions
pertinentes.

Pour Jaeger-LeCoultre comme pour Aston Martin, il est impossible de s’arrêter en si bon
chemin. Si d’autres se déclaraient satisfaits du résultat atteint, l’équipe de développement de
l’AMVOX7 Chronograph a encore complété ce prodigieux éventail d’innovations d’un système
qui permet de procéder en un tournemain au changement du bracelet, selon l’humeur et les
nécessités du moment : un bracelet métallique sera le digne compagnon de l’exploit et des
activités de plein air alors que son homologue en cuir soulignera par sa sobriété la distinction
d’une montre qui s’harmonise avec bonheur aux circonstances les plus élégantes.

Autant de qualités requièrent un moteur dont les caractéristiques soient à la hauteur de tant
d’attentes et d’une si belle apparence. Dans ce domaine également, les connaisseurs
apprécieront le calibre mécanique à remontage automatique 756 de Jaeger-LeCoultre. Avec sa
fréquence de 28’800 alternances par heure et sa réserve de marche de 65 heures, il affiche un
impressionnant palmarès en terme de robustesse, de fiabilité et de précision. Comment
pourrait-il en être autrement pour un mécanisme dont les performances seront nécessairement
comparées à celles de la nouvelle Vanquish d’Aston Martin ?

Une association ne vit que de l’élan insufflé par chacun des deux partenaires. S’il peut sembler
simple pour une marque horlogère de prestige de s’allier avec un constructeur automobile de
renom, la flamme unanimement ressentie à la conclusion d’un tel accord s’éteint rapidement en
l’absence de valeurs partagées. Le partenariat entre Jaeger-LeCoultre et Aston Martin est plus
vivant que jamais alors qu’il entre dans sa huitième année. Cette association a déjà donné
naissance à d’exceptionnelles créations qui incarnent des progrès majeurs dans le champ de la
technique. Le secret de ce succès qui s’inscrit dans la durée repose uniquement sur une vision
commune, nourrie de part et d’autre par la passion de l’innovation.

Jaeger-LeCoultre AMVOX7 Chronographl, es caractéristiques techniques

Mouvement :

- mécanique à remontage automatique, Calibre Jaeger-LeCoultre 756, manufacturé, assemblé
et décoré à la main
- 28’800 alternances par heure
- 65 heures de réserve de marche
- 335 pièces
- 39 rubis
- 7.39 mm de hauteur

Fonctions :

- heure, minute
- date
- chronographe à déclenchement vertical : compteurs heure et minute, seconde au centre
- réserve de marche radiale
- indicateur de marche à 6 heures

Cadran :

- noir squeletté
- chiffres en applique avec SLN blanc/bleu
- compteurs chronos gris anthracite
- grille : représente les grilles d’aération des voitures Aston Martin Vanquish
- logo Aston Martin sur réhaut
- Date à 6h
- Indication de l’état de la réserve de marche sur le réhaut

Aiguilles :

- H/M : rhodiés avec superluminova blanc, brossé dans le sens de la longueur
- Indicateur de marche à 6 heures
- 2 repères de compteur H et M laqués rouge
- Aiguille seconde chrono laquée rouge

Boîtier :

- ø 44 mm titane Grade 5
- épaisseur 15.64mm
- sur le fond, gravure des logos Jaeger-LeCoultre et Aston Martin
- glace saphir box bombée
- étanche à 50 mètres

Bracelets et boucle :

- bracelet interchangeable
- Veau noir
- Boucle déployante 20 mm

Référence : 194 T4 70

,
par Fanny Sylvestre - Administratrice du site Belle Belle Belle - - Paris



Partager ce contenu


+ d'infos sur "accueil"

Accueil > Tendances > Accessoires tendances > Jaeger-LeCoultre et Aston Martin : vision d’avenir avec (...)

Jaeger-LeCoultre et Aston Martin : vision d’avenir avec l’AMVOX7 Chronograph

Jaeger-LeCoultre et Aston Martin : vision d'avenir avec l'AMVOX7 Chronograph

Le partenariat conclu entre Jaeger-LeCoultre et Aston Martin célèbre son huitième anniversaire
avec la présentation de l’AMVOX7, le premier chronographe à déclenchement vertical doté
d’un affichage de la réserve de marche radiale.

Lilou offre des bracelets personnalisés au Prix de la Closerie des Lilas !
  • Connaissez-vous votre morphologie ?
  • Des tenues de sport de luxe avec Supernova Glide 3 d'Adidas
  • Maui Jim Sun glasses lance des lunettes de soleil pour les sportifs
  • Tenues sportives tendances - concilier mode et sport

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël