L’hyperactivité chez l’adulte

Reconnaître l’hyperactivité chez l’adulte

Chez l’enfant comme chez l’adulte, l’hyperactivité est présentée sous trois formes bien distinctes : l’inattention, l’hyperactivité et l’impulsivité. L’inattention est caractérisée par un manque d’attention dans le travail, un manque d’écoute, une incapacité à terminer les tâches domestiques ou les obligations professionnelles, un manque d’organisation ou une facilité à être dérangé par des stimulus externes. Une personne hyperactive ne tient jamais en place, a du mal à se tenir tranquille et parle trop. Quant à l’impulsivité, elle se traduit par une grande impatience, une incapacité à attendre son tour de parole et interrompt souvent les autres. L’hyperactivité chez l’adulte est donc présente par une attention irrégulière, une organisation quotidienne défaillante et une humeur mobile. Les adultes hyperactifs sont très agités et peuvent exercer de nombreuses actions en même temps. Ce trouble révèle un manque de confiance et un mal-être.

Conséquences de l’hyperactivité chez l’adulte

Un prolongement de l’hyperactivité à l’âge adulte peut provoquer certaines pathologies comme une consommation excessive de psychotropes, l’anxiété, la dépression ou des troubles de la personnalité. La vie des adultes souffrant d’hyperactivité est parfois remplie d’échecs comme une scolarité supérieure médiocre, une faible estime d’eux-mêmes, aucune relation sociale ni professionnelle, une vie de couple difficile à gérer. Toutefois, la plupart des adultes hyperactifs depuis l’enfance surmontent leur trouble en le tournant à leur avantage, en travaillant sur leur curiosité et leur inventivité. En effet, les personnes ayant su surmonter leur hyperactivité sont les personnes ayant été diagnostiquées. Pouvoir mettre un nom sur leurs difficultés est un soulagement. Cela leur permet mieux vivre leur vie et de mieux se faire comprendre.

Traitement de l’hyperactivité chez l’adulte

L’hyperactivité est reconnue par de nombreux spécialistes de santé comme un trouble à part entière. Les psychiatres ou les psychologues proposent des thérapies comportementales et cognitives comme traitement. Les thérapies sont centrées sur les méthodes d’organisation du quotidien ainsi que sur des méthodes centrées sur la personne elle-même. Pour se soigner, les hyperactifs travaillent sur leur respiration. Le fait de respirer permet de se focaliser sur les sensations et non sur le mental. L’attention se reporte sur l’air et sur le mouvement du ventre. Ensuite, les hyperactifs effectuent une relaxation dynamique. Elle consiste à serrer et à relâcher les poings ainsi que les muscles. Ces exercices informent le corps d’une possibilité de relâchement. Enfin, un exercice de visualisation ou de méditation est proposé pour percevoir des images positives. Les personnes hyperactives ont besoin de faire des mini-pauses et de se retrouver dans le calme.

,
par Hélène André, Morgan Sulivan - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Santé > L’hyperactivité chez l’adulte

L’hyperactivité chez l’adulte

L'hyperactivité chez l'adulte

L’hyperactivité ne concerne pas que les enfants. Les adultes peuvent également être victimes de l’hyperactivité, réel handicap dans le quotidien.

Comment faire pour boire suffisamment chaque jour ?
  • La gingivite, origine et traitement
  • La sauge : ses vertus et utilisation en cuisine
  • Un petit café, ça fait du bien !
  • Du bon air chez soi avec les plantes

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël