L’aromathérapie - les huiles essentielles

L’aromathérapie

L’aromathérapie a été créée comme dérivé à la phytothérapie pour pallier à l’inefficacité de la phytothérapie dans certains cas. Certaines personnes sont également plus sensibles parfois à un traitement par les huiles essentielles que par les plantes.

Bien que les prémices de l’aromathérapie aient eu lieu pendant l’Antiquité, la création de cette science et le terme aromathérapie ont vu le jour grâce au chimiste Gatefossé. Celui-ci découvre cette science par inadvertance. En effet en 1910, il se brûle grièvement à la main. Il est soigné mais rien n’y fait, l’état de sa main s’aggrave et se gangrène. N’ayant rien à perdre, il plongea un jour sa main dans de l’huile essentielle de lavande qu’il avait utilisé car il faisait des recherches en parfumerie. Il remarqua alors son pouvoir cicatrisant et antiseptique. C’est alors qu’il s’intéressa aux huiles essentielles en général et inventa le terme aromathérapie en 1935. Les huiles essentielles n’étaient utilisées jusque là que pour leurs propriétés très odorantes.

Qu’est- ce qu’une huile essentielle ?

Une huile essentielle est une substance liquide extraite de plantes. Toutes les plantes ne peuvent pas être utilisées pour en extraire des huiles essentielles car certaines plantes n’ent contiennent pas suffisamment pour une utilisation.
Le terme huile n’est pas vraiment le bon qualificatif car une huile essentielle ne contient pas de corps gras contrairement à l’ huile végétale.

Quelles huiles essentielles peut-on utiliser ?

On utilise des huiles essentielles de romarin, thym…

Les huiles essentielles peuvent parfois être combinées pour une meilleure action.

L’huile essentielle tea tree est très souvent utilisée car les Aborigènes l’utilisent depuis longtemps car elle constitue un antiviral et un anesthésiant efficace.
La camomille, la menthe, la lavande ont des propriétés antalgiques ; le romarin, la lavande ont des propriétés cicatrisantes…
Pour agir, l’huile essentielle peut être inhalée, avalée (si elle n’est pas toxique).

Quels maux peuvent guérir les huiles essentielles ?

L’aromathérapie peut être utilisée dans le traitement de l’herpès labiall appelé bouton de fièvre, de l’anxiété, la toux, l’asthme, l’insomnie, les maux de tête grâce à de l’huile essentielle de menthe sur les tempes, la cellulite avec l’huile essentielle de citron ou lemon grass, les problèmes respiratoires avec l’huile essentielle d’eucalyptus...

Voir le guide des huiles essentielles

L’aromathérapie permet de soigner de multiples maux. C’est d’autant plus merveilleux quand on sait que les huiles essentielles utilisées pour l’aromathérapie sont obtenues par la simple distillation de plantes. Avoir recours à l’aromathérapie permet aussi de se relaxer.

Avant de jouer le savant fou et de mélanger les huiles essentielles pour vous soigner, demandez conseil à un aromathérapeute car n’est pas Gatefossé qui veut, ce n’est pas car lui a eu de la chance que ce sera pareil pour une autre personne. De plus, certaines huiles essentielles contiennent des éléments chimiques qui peuvent être dangereux pour la peau, c’est d’autant plus dangereux si on ne s’y connaît pas.

Le seul défaut qu’on pourrait voir dans l’aromathérapie c’est que l’extraction des huiles essentielles est un procédé complexe et coûteux.

Comme pour tous les traitements habituels, pour soigner une maladie le simple traitement ne suffit pas. Il doit être accompagné d’une alimentation équilibrée et d’aliments ni trop salé, sucré ou gras.

On déconseille l’utilisation d’huiles essentielles aux enfants de moins de 3 ans, la recommandation est aussi valable pour les femmes enceintes car elles risquent de transmettre l’huile essentielle au fœtus par le biais du placenta.

Comme dans toutes les sciences il y a des partisans de l’aromathérapie et d’autres qui sont contre. Les détracteurs de l’aromathérapie considèrent qu’on ne peut la concevoir comme une véritable science car d’une part elle s’inscrit plutôt dans une optique science relaxante plutôt que « guérissante », de plus, les doses précises à respecter, les huiles essentielles pouvant être toxiques ou non selon le mode d’administration, font que cette pratique ne pourra jamais être une véritable science car elle n’est pas à la portée de tous.

,
- - Paris



Partager ce contenu


+ d'infos sur "bien-être"

+ d'infos sur "accueil"

Accueil > Santé > Bien-être > L’aromathérapie - les huiles essentielles

L’aromathérapie - les huiles essentielles

L'aromathérapie - les huiles essentielles

Lorsque l’on décompose le mot aromathérapie, on comprend qu’il s’agit d’une thérapie, d’un soin (thérapie) se pratiquant avec des aromes, des essences (aroma). Pour être plus précis, l’aromathérapie est une science voisine de la phytothérapie (la phytothérapie permet de soigner certains maux grâce à l’action des plantes) permettant de soigner également des maux mais grâce aux huiles essentielles.

Comment boire du café sans nuire au sommeil ?
  • L'artichaut, bienfaiteur du foie et des vésicules biliaires
  • La monodiète : comment ça marche et à quoi ça sert ?
  • La christophine
  • Un bon oreiller pour un sommeil réparateur

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël