Règles de base d’une alimentation végétarienne durant la grossesse

Grossesse et alimentation végétarienne : surveillez votre équilibre alimentaire

De nombreuses végétariennes pensent qu’elles doivent renoncer à leur mode d’alimentation le temps d’une grossesse. Mais qu’elles se rassurent. Le végétarisme n’est pas dangereux pour le fœtus à condition de respecter quelques règles de base. Durant cette période, les besoins nutritifs de la femme changent en fonction des besoins du bébé. Une alimentation équilibrée et riche est alors indispensable pour le développement de ce dernier. 50 à 55% de l’alimentation journalière doit apporter des glucides, 30 à 35% des lipides et 10 à 15% des protéines. Les apports en fer et en calcium augmentent aussi pour que le développement du fœtus se déroule parfaitement.

Les besoins journaliers en glucides sont assurés par les aliments sucrés comme le miel et les confitures. Les pommes de terre, les légumes secs et les fruits secs y contribuent également largement. Concernant les lipides, on en trouve dans les fruits gras comme l’avocat. Les crèmes, le beurre et les fromages sont aussi riches en lipides. Les protéines d’origine animale sont quant à elles facilement remplacées par les œufs et les céréales. La femme enceinte doit alors consommer régulièrement des pâtes, des lentilles, des haricots et des amandes. Les œufs et les légumes secs apportent le fer, habituellement fourni par la viande. Concernant le calcium, il est contenu dans le lait et ses dérivés ainsi que dans les oléagineux. Afin d’assurer l’apport journalier en vitamines, légumes et fruits frais doivent faire partie de chaque repas.

Grossesse et alimentation végétarienne : un suivi médical strict s’impose

Pour que l’accouchement se déroule en toute sérénité, les femmes végétariennes doivent consulter leur médecin ou un nutritionniste avant même de lancer le processus. Seul un professionnel de la santé peut déterminer l’état de santé de la personne avant le début de sa grossesse. De plus, le médecin pourra détailler largement les besoins spécifiques de la femme enceinte. Le suivi médical doit aussi être régulier et approfondi durant la grossesse. Au fur et à mesure que le fœtus grandi, il se peut que les apports nutritifs doivent être modifiés. D’ailleurs, de nombreuses femmes végétariennes enceintes bénéficient de compléments supplémentaires en plus de leur alimentation.

En tout cas, si la grossesse est strictement suivie par un personnel médical, l’alimentation végétarienne de la mère initie déjà l’enfant à une alimentation sans matière grasse d’origine animale. Le comportement alimentaire de l’enfant est déjà en quelque sorte orienté vers une alimentation sans mauvais cholestérol. Cela ne peut qu’être bénéfique pour sa santé et n’altèrera pas du tout sa croissance ni son développement.

,
par Morgan Sulivan - - Paris



Partager ce contenu


+ d'infos sur "alimentation"

Accueil > Santé > Santé Alimentation > Règles de base d’une alimentation végétarienne durant la (...)

Règles de base d’une alimentation végétarienne durant la grossesse

Règles de base d'une alimentation végétarienne durant la grossesse

Vous êtes végétarienne et désirez avoir un enfant ? Suivez ces quelques règles de base pour préserver votre santé et celle de votre bébé.

Flocons d’avoine : des effets bénéfiques sur la santé
  • Plante de santé | pousses de bambou
  • Massage chinois : éveillez le corps et l'esprit avec le Tui Na
  • Vertus du goji - véritable baie de jouvance
  • Vaincre le stress grâce à la méditation

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël