Etre végétarien

Pythagore, Virgile, Franklin, Pascal, Newton et plus près de nous Tolstoï, Wagner, Edison et Ford étaient végétariens.

Plusieurs écoles aujourd’hui basées sur le même principe, prônent l’alimentation naturelle, exclusivement végétarienne :

- l’école du végétarisme,
- l’école du végétalisme,
- l’école du naturisme
- l’école du crudisme.

Leur argument fondamental : la viande et la plupart des produits d’origine animale apportent des substances toxiques inutilement excitantes et dont les déchets s’accumulent dans le sang. L’aliment diététique, dans le langage naturiste, désigne, selon des normes bien établies, un aliment naturel de base auquel on ajoute un ou plusieurs éléments naturels qui en augmentent la valeur biologique.

Exemple d’un menu végétarien :

Hors d’œuvre : crudités… raids, tomates, choux râpés, olives noires et salade de saison, assaisonnées de mayonnaise (sans œuf) à la pâte d’amandes.
Plat principal : escalope de blé assortie de quelques feuilles de laitue et de légumes de saison.
Dessert : crème à base d’algues. Pain complet.
Boissons : pur jus de pommes (pasteurisé pour éviter la fermentation).

Recette de l’escalope de blé

Préparation 15 minutes – cuisson 10 minutes

Proportions pour une personne :

- 2 tomates,
- 2 oignons moyens,
- Farine complète de blé moulu,
- 6 cuillerées à soupe de blé
- 1- mixer,
- 1 poêle.

Faites, à l’aide d’un mixer, un jus de tomates fraiches et d’oignons : trempez dans ce jus de la farine complète de blé moulu (avec un moulin un café spécialement réservé à cet usage), quelques heures auparavant ; faites ainsi un pate ferme que vous étalez et découpez en tranche ; farinez vos escalopes (à la farine complète) et faites-les frire dans l’huile moyennement chaude, 5 à 10 minutes par face.

Que trouve-t-on dans les maisons de diététique ?

Toutes les céréales complètes, c’est-à-dire non raffinées, des graisses végétales, de » fruits et des légumes « naturels » qui proviennent de « Domaines de la Santé » dont l’appellation constitue un label, une garantie que ce qui s’y cultive profite des engrais « naturels » auxquels pourvoient les vaches et les volailles du lieu, nourries et engraissée » sans l’aide d’aucun produit chimique.

Les vaches fournissent le lait, et les volailles les œufs, seule concession que font certain » végétariens qui admettent dans le régime ces deux produits d’origine animale.

On trouve également sur les rayons de ces maisons spécialisées du confit d’amandes, du vinaigre de pomme, de la purée de sésame, de l’huile de noisette, du sirop de lotus, qui assure un sommeil paisible, de l’hydromel (miel fermenté), enfin, tout ce qui peut égayer une cuisine que l’on dit peu joyeuse.

Leur argument fondamental : la viande et la plupart des produits d’origine animale apportent des substances toxiques inutilement excitantes et dont les déchets s’accumulent dans le sang. L’aliment diététique, dans le langage naturiste, désigne, selon des normes bien établies, un aliment naturel de base auquel on ajoute un ou plusieurs éléments naturels qui en augmentent la valeur biologique.

Exemple d’un menu végétarien :

Hors d’œuvre : crudités… raids, tomates, choux râpés, olives noires et salade de saison, assaisonnées de mayonnaise (sans œuf) à la pâte d’amandes.
Plat principal : escalope de blé assortie de quelques feuilles de laitue et de légumes de saison.
Dessert : crème à base d’algues. Pain complet.
Boissons : pur jus de pommes (pasteurisé pour éviter la fermentation).

Recette de l’escalope de blé

Préparation 15 minutes – cuisson 10 minutes

Proportions pour une personne :

- 2 tomates,
- 2 oignons moyens,
- Farine complète de blé moulu,
- 6 cuillerées à soupe de blé
- 1- mixer,
- 1 poêle.

Faites, à l’aide d’un mixer, un jus de tomates fraiches et d’oignons : trempez dans ce jus de la farine complète de blé moulu (avec un moulin un café spécialement réservé à cet usage), quelques heures auparavant ; faites ainsi un pate ferme que vous étalez et découpez en tranche ; farinez vos escalopes (à la farine complète) et faites-les frire dans l’huile moyennement chaude, 5 à 10 minutes par face.

Que trouve-t-on dans les maisons de diététique ?

Toutes les céréales complètes, c’est-à-dire non raffinées, des graisses végétales, de » fruits et des légumes « naturels » qui proviennent de « Domaines de la Santé » dont l’appellation constitue un label, une garantie que ce qui s’y cultive profite des engrais « naturels » auxquels pourvoient les vaches et les volailles du lieu, nourries et engraissée » sans l’aide d’aucun produit chimique.

Les vaches fournissent le lait, et les volailles les œufs, seule concession que font certain » végétariens qui admettent dans le régime ces deux produits d’origine animale.

On trouve également sur les rayons de ces maisons spécialisées du confit d’amandes, du vinaigre de pomme, de la purée de sésame, de l’huile de noisette, du sirop de lotus, qui assure un sommeil paisible, de l’hydromel (miel fermenté), enfin, tout ce qui peut égayer une cuisine que l’on dit peu joyeuse.

L’école crudiste

L’école crudiste est plus sévère encore. Tous les aliments doivent être mangés cru », ou à peine cuits, seule exception étant faite pour le pain et les biscuits.

le docteur Bircher-Benner, l’un de ses apôtres, qui est à la Suisse ce que Gayelord-Hauser est à l’Amérique, en a dressé les lois essentielles :

- Couper fin les légumes suivants : choux, épinards, poireaux, céleris en branche, bette », cardons.

- Râper : racines de céleri, carottes, raves, asperges, concombres, courges, choux-fleurs.

- Les assaisonnements sont constitués par toutes les « fines herbes ».

- Les sauces de salades sont à base de jus de citron, d’huile, de lait, de lait d’amandes.

- Les fruits peuvent être mangés entiers, ou coupés en deux, ou râpés, ou hachés. On les arrose d’une sauce aux fruits et on les assaisonne avec de l’anis, du cacao, du cumin de la vanille, du citron, en variant les mélanges... et les couleurs, afin d’obtenir des effets gustatifs renouvelés.

- La sauce pour salade de fruits se compose d’une cuillerée de purée d’amandes délayée dans 2 cuillerées d’eau, et complétée par la même quantité de jus de fruits crus, et de sucre ou de miel.

- Les légumineuses et céréales les plus variées (avoine, froment, orge, châtaignes, lentilles, riz) sont utilisées sous forme de flocons.

- Parmi les boissons préférées, on cite les thés de cynorrhodon ou tisane d’églantier, des pelures de pommes, de menthe ; les jus de fruits ; les laits d’amandes.

- Les potages sont faits de fruits, de légumes étuvés 5 à 10 minutes, ou de flocons de céréales ramollis une heure, puis passés au tamis fin. Ce liquide est alors additionné de purée d’amandes, de crème ou de lait caillé, en remuant constamment jusqu’à la consistance désirée, qui va de la mayonnaise à celle d’un potage épais ordinaire.
Assaisonnement selon les goûts.

Menus crudiste d’une journée :

Petit déjeuner :

- 150 g de birchermuesli.
- 100g à 200g de fruits.
- 1 tasse de thé de cynorrhodon.

Déjeuner

- 200 g de fruits ou salade de fruits.
- 20 à 30 g de noix.
- 200 à 300 g de légumes crus.
- 1 verre de jus de fruits.

Diner :

Même menu.

Recette du birchermuesli

Préparation 10 minute

Proportions pour 2 à 3 personnes

- 1 cuillerée de noix.
- 1 cuillerée de flocons d’avoine.
- 1 cuillerée de lait condensé sucré.
- 1 bol, 1 râpe.

Vous ferez tremper les flocons d’avoine pendant 12 heures dans 3 cuillerées d’eau, le jus d’un demi-citron, une cuillerée à soupe de lait condensé sucré.

Mélangez le lait condensé, le jus de citron et les flocons d’avoine. Puis râpez fortement les pommes avec la pelure, le cœur et les pépins sur la râpe à pommes

Ajoutez en plusieurs fois les pommes aux autres ingrédients pendant l’opération, et remuez bien chaque fois. De cette façon, vous éviterez que la chair du fruit brunisse à l’air et prenne un aspect peu appétissant, au lieu de rester bien blanche.

Servez le muesli immédiatement après l’avoir préparé. En saupoudrant le mets de noix, de noisettes ou d’amandes hachées, vous augmenterez la teneur en albumines et en graisses.

Le cruditarisme ou le végétarisme

Le cruditarisme ou le végétarisme comportent souvent des cures de fruits. Pendant deux mois, une fois par semaine, on se nourrit exclusivement de fruits, plus souvent d’une même sorte, parfois de plusieurs sortes. La quantité déterminée est répartie- en quatre « repas » au cours desquels on boit un verre d’eau minérale (Évian). Les fruits choisis pour ces cures sont : le raisin, la pomme, la poire ou l’orange.

Avantages de ce mode de vie

Les végétaux sollicitent peu nos sécrétions digestives, donc l’estomac se repose.

Ils ne « fabriquent » pas d’acide urique qui est à la base de l’arthritisme.
Les féculents favorisent dans notre intestin le développement des microbes utiles à notre digestion, tandis que la viande entretient et développe les microbes de la putréfaction.

Le végétarisme, ou le cruditarisme qui est son parent proche, combattent efficacement :

- L’arthritisme, les rhumatismes, la goutte ;
- L’obésité, parce que, pour un gros volume d’aliments, il se dégage peu de calories.

Ses inconvénients et ses dangers

Le régime est pauvre en vitamines A et D.
Ceux qui ont une tendance à la dyspepsie le supportent assez mal, ce qui explique pourquoi des gens se plaignent d’être « ballonnés » après avoir mangé des fruits.

Enfin, et c’est probablement le danger le plus important, contre lequel Mme Randoin met en garde les néophytes de l’alimentation naturelle : « Pour se nourrir en suivant régulièrement un régime végétarien strict et même un régime lacto-végétarien, ou bien il faut appartenir à un pays où ces coutumes alimentaires sont pratiquées avec succès depuis de nombreuses générations, et, dans ce cas, on peut être assuré que les aliments produits par le pays et traités d’une manière bien déterminée renferment bien tous les principes indispensables à la vie ; ou bien, il importe de connaître scientifiquement et à fond le problème de l’alimentation.

,
par Fanny Sylvestre - Administratrice du site Belle Belle Belle, Les bonne recettes de cuisines - - Paris



Partager ce contenu


+ d'infos sur "cuisine"

+ d'infos sur "alimentation"

Accueil > Cuisine > Cuisine végétarienne > Etre végétarien

Etre végétarien

Etre végétarien

Plusieurs écoles aujourd’hui basées sur le même principe, prônent l’alimentation naturelle, exclusivement végétarienne :

- l’école du végétarisme,
- l’école du végétalisme,
- l’école du naturisme
- l’école du crudisme.

Cuisine légère : les gestes simples pour cuisiner léger
  • Cuisine light | recette minceur : les œufs froids Ankara, 163 calories
  • Conseils pour un buffet gastronomique vintage
  • Des plateaux antidérapants pratiques et stylés chez ZAK ! Designs
  • Les légumes et les fruits frais à l'honneur du 1er au 10 juin 2012 pendant la Fraîch'attitude

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël