L’échinacée, pour une meilleure défense immunitaire

Composition et propriétés de l’échinacée

L’échinacée est une plante très cultivée pour sa tige riche en principaux actifs qui améliorent la défense immunitaire de l’organisme humain. Ainsi, elle constitue un remède particulièrement efficace contre les maladies et infections respiratoires. En cas de grippe, de rhume ou de bronchite, cette plante se veut être une alliée idéale pour les amateurs de médecine douce. L’échinacée est généralement proposée sur le commerce sous forme de compléments alimentaires. Pendant la cure, elle stimule l’action des globules blancs, responsables de la croissance des interleukines, sécrétions cellulaires préservant la défense immunitaire.

L’échinacée en plus d’être une plante décorative constitue en conséquence une plante médicinale dont on ne doit pas négliger les propriétés. Elle est surtout employée par les tribus de l’Amérique du Nord, toutefois, disponible sur le marché américain et européen, elle est accessible à tous ceux qui souhaitent améliorer leur défense immunitaire afin de mieux entretenir leur santé. Elle est particulièrement riche en phénols, flavonoïdes, polysaccharides, micronutriments et renferme une huile essentielle. Par ailleurs, ses acides cichorique et caftarique lui permettent de lutter contre les allergies et les inflammations.

Indications sur la consommation d’échinacée

Il existe plusieurs variétés d’échinacée. Mais les plus employées en médecine, traditionnelle ou moderne, sont les échinacées Angustifolia, Purpurea et Pallida. Cette plante est indiquée pour prévenir ou traiter la grippe, le rhume, pour désinfecter les plaies, atténuer la fièvre ou encore pour neutraliser les morsures de serpent. En la consommant, certains effets secondaires peuvent se manifester, toutefois, ceux-ci témoignent de son action. Par exemple, le sujet peut ressentir des picotements au niveau de la langue, la sécrétion de salive est augmentée, mais ces symptômes disparaissent après quelques minutes.

Le processus de stimulation de la défense immunitaire débute au niveau de l’estomac et se poursuit jusqu’au niveau des intestins. À ce stade, l’échinacée anime les plaques de Peyer, qui vont stimuler la moelle épinière, ainsi que la sphère lymphatique, pour enfin animer les globules blancs. Autrement, le choix est offert entre les compléments alimentaires à base d’échinacée sous forme de thé, de boisson et de gélules. En général, le dosage recommandé est de 1 à 2 grammes d’échinacée par jour. Cela varie selon la composition du produit acheté. Comme pour tout autre complément alimentaire, la consommation excessive de cette plante peut engendrer des effets néfastes pour la santé. Ainsi, préférez y recourir à court terme, le traitement pouvant être renouvelé après une certaine période. Consultez attentivement la notice du produit et respectez les prescriptions.

,
par Hélène André, rédaction 2 - - Paris



Partager ce contenu


+ d'infos sur "accueil"

Accueil > Santé > Santé Alimentation > L’échinacée, pour une meilleure défense immunitaire

L’échinacée, pour une meilleure défense immunitaire

L'échinacée, pour une meilleure défense immunitaire

Un manque de vitalité, une fatigue chronique ou une maladie récurrente est l’expression d’un organisme affaibli. Améliorons notre défense immunitaire grâce à l’échinacée.

La papaye en phytothérapie
  • Alimentation : découvrez les bienfaits des huitres
  • Des jambes légères pour l'été avec Antistax
  • Quatre règles pour un régime anti-cholestérol
  • Boxe féminine : les femmes sur le ring !

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël