Déodorant ou anti-transpirant

Déodorants et anti-transpirants : attention danger

L’organisme comporte entre deux et quatre millions de glandes sudoripares, des glandes chargées de sécréter la sueur. Elles sont en nombre important du coté des aisselles et sont soumises à des facteurs hormonaux, physiques et psychiques. La sueur élimine les toxines qui s’accumulent dans le corps, au nombres desquelles l’arsenic, le mercure, la quinine, l’urée. La sueur répond à une réaction alcaline et peut devenir acide. C’est là que le déodorant entre en action. Il aide le corps à ne pas dégager d’odeurs désagréables. Pour certains déodorants sont composés d’anti-transpirants, tel que le chlorure d’aluminium. Ce dernier bouche les pores et arrête les sécrétions des toxines responsables des mauvaises odeurs.

Les risques et les effets de l’aluminium sur l’organisme peuvent varier d’une personne à l’autre. Il peut provoquer des réactions inflammatoires chez les glandes sudoripares qui vont s’endommager à force de l’utilisation fréquente d’un déodorant. Certaines recherches conseillent de ne pas recourir, plus d’une fois dans la journée, aux produits contenant cette substance. D’autre part, l’utilisation des produits cosmétiques à base d’aluminium, associée au rasage des aisselles s’avère dangereuse. Surtout pour la femme car le cocktail peut favoriser des risque de cancer du sein.

Effets des anti-transpirants et précautions

Selon certaines recherches scientifiques, une des causes principales du cancer des seins serait l’utilisation des anti-transpirants. Tous ne seraient pas néfastes, et la mise en garde concerne surtout les produits composés de chlorydrate d’aluminium. Les déodorants ne sont pas dangereux et il faut savoir faire la différence avec un anti-transpirant. Le premier prévient la transpiration et les odeurs désagréables. Tandis que l’autre convient aux personnes qui transpirent beaucoup. Il va directement à la source et limite la sécrétion de la sueur, en obstruant les glandes sudoripares. C’est pourquoi il ne doit être utilisé que rarement. De même, il est à éviter après le rasage des aisselles.

L’âge auquel la personne commence à se raser et à porter un déodorant ou un anti-transpirant compte également. Si elle a commencé tôt, avant 16 ans, les risques seraient plus graves. En guise de précaution, il convient d’éviter à tout prix les produits contenant de l’aluminium surtout après rasage. Si vous en avez les moyens, opter pour une action définitive au laser. Sinon, rasez-vous le soir, et n’utilisez vos produits que le lendemain. Si vous préférez les sticks aux spray, le déodorant BcomBio est intéressant, il est certifié bio et ne contient pas de chlorydrate d’aluminium. Avant de choisir votre déodorant, prenez le temps de lire la liste de ses composants.

,
par Morgan Sulivan - - Paris



Partager ce contenu


+ d'infos sur "cosmétiques"

+ d'infos sur "santé"

Accueil > Santé > Déodorant ou anti-transpirant

Déodorant ou anti-transpirant

Déodorant ou anti-transpirant

Un bon déodorant se juge à la durée de son efficacité tout au long de la journée. Sachez qu’il y a quelques informations à connaître sur les composants des déodorants et leurs effets. Voici quelques conseils pour vous aidez à faire le bon choix.

L'ananas : un fruit excellent pour la santé
  • Boxe féminine : les femmes sur le ring !
  • Entorse de la cheville : les bons gestes à adopter
  • Chanter pour garder la forme !
  • Les secrets de la pêche

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël