Le crudivorisme ou alimentation vivante

Les principes de base du crudivorisme

Le principe du crudivorisme est simple : Les nourritures consommées ne doivent pas être cuites, mais mangées crues. Contrairement aux végétariens, certains crudivores peuvent consommer des viandes. De manière générale, les aliments peuvent être séchés et germés. Le miel et les produits laitiers ainsi que les œufs sont également admis. Par contre, les céréales et les féculents ne le sont pas, car ils ne peuvent être consommés sans passer par la cuisson. Il est rare que les personnes qui adoptent ce régime soient sujettes aux fringales.

Le grand objectif de ce type de régime est d’éliminer les déchets accumulés dans l’organisme. Il prévient de certaines maladies comme les cancers, l’arthrite, le diabète... En principe, il ne permet aucun aliment à composante alcaline. L’élément clé du crudivorisme est la conservation des enzymes naturellement présentes dans les fruits et les légumes. Leur consommation limiterait le travail du pancréas et du système digestif en leur évitant d’en créer. L’alimentation vivante permettrait aussi de prévenir la leucocytose digestive qui se manifeste en détournant les globules blancs de leurs principales tâches.

Les avantages et les limites de l’alimentation vivante

L’alimentation vivante permet la consommation d’une grande variété d’aliments riches en fibres alimentaires et en protéines qui contribuent à la satiété. Le grand avantage du crudivorisme est son résultat certain sur la silhouette. La personne peut manger une grande quantité de fruits et de légumes sans craindre de prendre de kilos en retour. Coté santé, on épargne au corps un apport en graisses cuites, en favorisant des éléments nutritifs comme les vitamines, le calcium, les protéines... Le corps assimile mieux les repas non cuit. C’est un régime qui apporte peu de sel et d’épices, donc ne stimule pas l’appétit.

A trop long terme, le régime crudivore risque de générer des carences alimentaires. Il peut entraîner des troubles de santé physique et psychosomatique. La surconsommation de fruits et de légumes peut constituer une entrave à la bonne gestion du corps des protides et des glucides. La personne suivant un tel régime peut être sujette à une certaine fatigue, à des engelures, à de l’hypotension, à une baisse de la libido, et parfois même à une dépression. Si vous décidez d’adopter l’alimentation vivante comme régime, la consultation d’un médecin constitue la première étape de votre démarche.

,
par Morgan Sulivan - - Paris



Partager ce contenu


+ d'infos sur "régime"

+ d'infos sur "alimentation"

+ d'infos sur "minceur"

Accueil > Minceur > Régimes > Le crudivorisme ou alimentation vivante

Le crudivorisme ou alimentation vivante

Le crudivorisme ou alimentation vivante

Le crudivorisme ou alimentation vivante est une façon de se nourrir, uniquement d’aliments crus d’origine biologique. Si vous êtes intéressé par ce type de régime alimentaire, voici quelques informations à savoir.

Fitness au Mondial Body Fitness Form'Expo 2011
  • Essayez Brûle Excès de Beautysané pour affiner votre silhouette
  • Le régime champignons : la nouvelle arme anti-kilos des stars
  • Printemps : les parfums 2011
  • Conseils d’utilisation d’une crème amincissante

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël