Comment et quand planter le pourpier ?

Les origines du pourpier

Le pourpier ou « portulaca oleracea » est une annuelle herbacée connue depuis plusieurs milliers d’années déjà. Celle-ci trouverait vraisemblablement ses origines en Inde. De leur côté, les Egyptiens la connaissaient déjà depuis des millénaires. Arrivée en Europe plusieurs siècles plus tard, le pourpier fut utilisé pour ses vertus médicinales jusqu’au XVIIIe siècle. Il finit ensuite aux oubliettes. Actuellement, le pourpier est de nouveau au goût du jour aussi bien en tant que plante ornementale qu’en tant que « légume ».

Description du pourpier

Le pourpier se décline sous différentes espèces. Le pourpier sauvage possède des tiges rampantes de couleur rougeâtre. Celles du pourpier doré ou cultivar sont redressées à une vingtaine de centimètres de hauteur et sont de couleur plutôt verdâtre. Pour les deux espèces, les tiges sont garnies de feuilles charnues, croquantes et ayant un goût acidulé. Ce sont de véritables merveilles lorsqu’elles sont accommodées en salades. Notons, par ailleurs, que les feuilles du pourpier contiennent une teneur élevée en oméga 3, en vitamines C, en vitamine B9, en antioxydants mais aussi en potassium, étant ainsi excellentes pour la santé. Contrairement aux feuilles, les fleurs n’ont qu’un intérêt ornemental.

En quelle période semer le pourpier ?

Avant tout, il faut savoir que le pourpier exige de la chaleur pour une bonne croissance. Il n’apprécie pas les gelées tardives et est à l’aise sur un sol bien drainé, léger et profitant d’une bonne exposition au soleil. La germination se déroule durant le printemps tandis que le semis se réalise en place, entre le mois d’avril et le mois de juillet et sur un sol protégé et réchauffé. Après avoir nettoyé le sol, il faudra semer clair. Il est nécessaire de recouvrir la terre – de façon légère – jusqu’à ce que les germes commencent à apparaître. Il faudra alors éclaircir le semis en ne gardant qu’un seul pied à chaque 20 centimètres. Pour garantir une production ininterrompue de feuilles, il est important d’échelonner les semis tout au long de l’année.

A quel moment récolter le pourpier ?

Il faudra attendre deux à trois mois après le semis avant de pouvoir cueillir les feuilles du pourpier. Il faudra veiller à ne pas récolter les pousses trop mûres car leurs tiges seraient alors remplies de filandres tandis que leurs graines seraient trop dures.

,
par Hélène André - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Vie pratique et Astuces > Jardinage > Comment et quand planter le pourpier ?

Comment et quand planter le pourpier ?

Comment et quand planter le pourpier ?

Le pourpier est une plante rampante qui affectionne les sols secs et qui exige une bonne exposition au soleil. Plante ornementale par excellence, le pourpier est également apprécié en cuisine pour ses feuilles bien charnues que l’on peut consommer de différentes manières, en salade ou cuites. Découvrez comment et quand planter le pourpier.

Comment et quand planter le mandarinier ?
  • Saint-Valentin : les ingrédients incontournables pour une recette gourmande et coquine
  • Une valise bien préparée pour des vacances assurées !
  • Epilateur E-One, grand jeu quizz La Guerre des Poils
  • Le MAP Toulouse 2012 a été un franc succès

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël