Le chewing-gum : ami ou ennemi ?

Qu’est-qu’un chewing-gum ?

Le chewing-gum est un produit fabriqué à partir d’une gomme de base, également présente dans toutes les pâtes à mâcher. C’est en 1972 que les premiers chewing-gums ont fait leur apparition grâce à l’Américain Thomas Adams. Il a associé le chiclé avec de la résine et du sirop pour obtenir cette petite friandise. En France, le chewing-gum est apparu après la Première Guerre Mondiale grâce aux soldats américains. De ce fait, les plus grands consommateurs sont donc les Américains avec une consommation de près de 300 chewing-gums par an, suivis par les Français qui en consomment 5 par semaines.

Le chewing-gum est composé de plusieurs ingrédients. L’ingrédient de base est la gomme associée à un colorant dissout dans un liquide pour obtenir la couleur voulue. Le chewing-gum est aussi composé de gélatine obtenue avec des matières animales comme les os ou végétales comme les algues. À ces ingrédients est rajouté l’émulsifiant, une substance tension-active à base de gélatine associée à un stabilisant. Avec l’agent gélifiant, le produit est transformé en gel, en plus de la cire de Carnauba un agent d’enrobage naturel. Elle est issue des feuilles de Corpenicia Cerifera. Le chewing-gum est aussi composé de sorbitol, un édulcorant et de bicarbonate contenant de l’atome d’hydrogène.

Les bienfaits du chewing-gum sur la santé

Le chewing-gum est bien plus qu’une simple friandise. Mis à part ses bienfaits pour l’haleine, il présente de nombreux atouts santé. Certaines études scientifiques montrent que le fait de mâcher du chewing-gum réduirait la sensation de satiété. En effet, avec le chewing-gum sans sucre, le risque de grignotage est réduit et les apports caloriques avec. De plus, le chewing-gum sans sucre est composé de xylitol, une substance ne contenant pas d’effet cariogène et permet de réduire le risque d’apparition des caries. Le chewing-gum permet aussi de réduire les reflux acides après un repas copieux. Il favorise la production de salive et empêche les actions des effets acides.

Au niveau du psychique, le chewing-gum est un excellent antistress. Le Dr Harry Levi Hollingworth en 1939 a démontré que le chewing-gum permettait aux gens d’être plus détendus au travail. Les études récentes démontrent également que le fait de mâcher du chewing-gum développe le goût et l’odorat et agit sur certaines parties du cerveau qui à son tour gère le stress. À court ou à long terme, le chewing-gum favorise les capacités de la mémoire, car le fait de mâcher stimule la circulation du sang dans le cerveau pour une meilleure oxygénation. En avion, mastiquer du chewing-gum permet de déboucher les oreilles, car la salive produite en grande quantité permet à la pression entre les deux oreilles de se rééquilibrer.

,
par Morgan Sulivan - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Santé > Santé Alimentation > Le chewing-gum : ami ou ennemi ?

Le chewing-gum : ami ou ennemi ?

Le chewing-gum : ami ou ennemi ?

Tout le monde consomme du chewing-gum, il fait partie de notre quotidien, mais personne ne sait exactement ce que c’est. Pourtant, cette petite boule de sucre est plus qu’une friandise, elle apporte aussi des bienfaits pour la santé particulièrement au niveau des dents et de la mémoire.

Mangez mieux pour entretenir votre coeur
  • Louez un jacuzzi à domicile avec Allo Jacuzzi
  • La cure détox pour un corps purifié
  • Combattre la cellulite avec un gant de massage anticapiton
  • Quels sont les risques liés aux coupe-faim ?

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël