Astuces à connaître pour une minceur durable

Minceur durable : rééquilibrer ses apports caloriques

Mayo, hyperprotéiné, sans glucides, Dukan, dissocié... Les régimes sont nombreux, et pourtant quel que soit son nom, un régime amaigrissant est basé sur une seule et même idée : celle de manger en moins grande quantité pour obliger l’organisme à brûler ses réserves. Bien entendu, la réalité n’est pas aussi simple, et souvent les résultats escomptés ne sont pas au rendez-vous ou sont malheureusement éphémères. L’illogique des régimes amaigrissants se trouve même à leur origine. Tous promettent des résultats rapides, par le moyen de programmes simples, souvent pratiques, que l’on est emmené à suivre sans réfléchir. Puisqu’il est généralement difficile de faire d’un régime un mode d’alimentation définitif, la première chose à faire serait alors de commencer à réajuster la base des apports caloriques dans ses repas. Cela ne consiste pas à s’imposer une restriction calorique sévère, mais de trouver le juste milieu.

Minceur durable : connaître et s’en tenir à ses besoins journaliers réels

Autant que possible, on essaie de consommer la quantité d’aliments idéale afin que l’organisme puisse fonctionner normalement. Sachant que tout ce que vous mangez sera utilisé au cours de la journée, aussi, la seule solution serait alors de se dépenser. Une demi-heure de marche ou de vélo suffirait déjà pour entamer les kilos superflus ! Le « juste » apport calorique est différent selon chaque personne. Pour 70 % des femmes, mesurant entre 1,60 m est 1,70 m, la norme serait de 1800 à 2000 calories. Une fois que ces apports caloriques sont atteints, on ne devrait généralement plus avoir faim. Toutefois, il existe différents facteurs qui déterminent les véritables besoins journaliers tels que le poids, la taille, le sexe, l’âge.... Tandis que pour les plus grandes, le besoin est aux alentours de 2200 calories, pour les plus petites, c’est-à-dire celles qui mesurent autour de 1,50 m, la référence serait autour de 1700 calories.

Minceur durable : revoir ses habitudes alimentaires

L’objectif est d’avoir une idée de ce qu’on entend par une alimentation normale. Il serait tout de même absurde de compter les calories à chaque bouchée ! L’idéal serait donc de jouer finement, l’essentiel est de bien jongler entre les aliments. Pour cela, vérifiez bien leur index glycémique. Il faut savoir que plus celui est bas, plus la sécrétion d’insuline est progressive. Ainsi, on gère mieux sa faim et on évite les pics d’insuline qui sont suivis d’une envie incontrôlable de manger. Côté pain par exemple, la baguette présente l’index glycémique le plus bas, et le pain de mie le plus élevé. De même, évitez les boissons sucrées et les sodas le plus possible, vous risquerez de dépasser vos besoins journaliers. Enfin, pour mieux maîtriser cette sensation de faim, une astuce : mastiquez une crudité par repas. Ceci puisque le fait de mâcher une crudité, carottes, chou-fleur ou radis, permet d’amorcer le repas et perdre du poids. D’autant plus que la mastication achemine un signal vers le cerveau, qui active alors les mécanismes de satiété.

,
par Morgan Sulivan - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Minceur > Astuces à connaître pour une minceur durable

Astuces à connaître pour une minceur durable

Astuces à connaître pour une minceur durable

Maigrir est une affaire de méthode en trois points : bon sens, régularité et un juste apport calorique à définir selon sa constitution. Suivez ces conseils pour une minceur durable.

La mésothérapie contre la cellulite
  • Maigrir avec les spaghettis Montignac
  • L'indice de satiété - Maigrir sans avoir faim
  • Diet Expert : comment ça marche ?
  • Quels régimes minceur choisir pendant la ménopause ?

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël