Bouturer une plante : comment s’y prendre ?

Les plantes qui peuvent être bouturées

Le bouturage est une technique qui se réalise sur pratiquement toutes les plantes vivaces. Les chances de réussite sont plus accrues chez les plantes fleuries comme les œillets, les dahlias et les géraniums. C’est également le cas pour les arbres (olivier, saule…) et les arbustes (lavatère arbustive, cognassier du Japon, glycine…).

Le bon moment pour bouturer

La fin de l’été est la période qui convient pour un certain nombre d’espèces. À ce moment, la tige des plantes est déjà assez dure pour que la bouture prenne rapidement et la pointe est assez tendre pour que le prélèvement soit facilité.
D’autres espèces sont à bouturer au printemps. C’est le cas des géraniums, des clématites et des capucines entre autres. La bouture a plus de chance de prendre lorsque la chaleur n’atteint pas encore les sommets. Pour les camélias, les hibiscus, les lilas, les chèvrefeuilles … et généralement les arbustes au feuillage persistant, il est préférable de s’y prendre au mois d’août.

La préparation du terreau, une étape préalable

Afin de pouvoir mettre rapidement en terre le prélèvement, préparez déjà le terreau. Utilisez un pot en plastique ou, plus simplement, un pot de yaourt, que vous percerez en son fond. Optez pour un contenant assez petit, 10 cm de diamètre au maximum, pour que la bouture s’enracine plus facilement. Le terreau aura des caractéristiques similaires à celles que vous utiliserez pour un semis ou une plante d’intérieur. La vermiculite ou la perlite conviennent également. Le compost et la terre de jardin sont, par contre, à éviter. Vous pourrez enrichir le terreau avec de l’hormone de bouturage.
Si vous optez pour la technique de la bouture à l’eau, mettez-y du charbon de bois pour qu’elle reste claire.

Les points à prendre en compte

Quelle que soit la plante dont il est question, évitez de réaliser un prélèvement pendant la floraison. Au moment de couper la tige, veillez à ce que le rameau fasse 15 cm tout au plus à partir d’un œil ou d’un nœud. Pour une coupe nette, choisissez des outils tranchants et préalablement nettoyés. Lorsque vous aurez placé le prélèvement dans le terreau, arrosez très légèrement et placez le pot dans un endroit où la température minimale est de 15 °C.

,
par Romane Maitre - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Vie pratique et Astuces > Jardinage > Bouturer une plante : comment s’y prendre ?

Bouturer une plante : comment s’y prendre ?

Bouturer une plante : comment s'y prendre ?

Bouturer signifie sectionner la racine, les feuilles ou la tige d’une plante pour en recréer une autre à part entière, mais qui possède exactement les mêmes caractéristiques que la plante mère.

Bilan positif pour la première journée des soldes d'été chez Brandalley
  • Saint Valentin au Comptoire Paris Marrakech -massage et bien-être en amoureux
  • La vente par correspondance, un concept pratique
  • Sélection presse Fête des mères / Fête des pères by Nydel
  • Comment et quand planter le maïs ?

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël