Le cholestérol : comprendre ses différentes formes et leurs effets sur l’organisme

Les différentes formes de cholestérol

Dans les publicités télévisées concernant des produits tels que le beurre de cuisine, le beurre à tartiner, les matières grasses, les huiles de préparation froide et de préparation chaude, il arrive qu’on entende les termes "ce produit contient du bon cholestérol". Il existe deux types de cholestérol. Chacune des sortes de cholestérol est un produit naturel produit par notre corps. La seule chose qui fait qu’un cholestérol est bon ou non pour notre santé, c’est son origine. Chose étonnante, même si des techniques de massage tels que le palper rouler et de nombreux accessoires se spécialisent dans la lutte contre le cholestérol, toutes les sortes de cholestérol ne sont pas indésirables.

Le mauvais cholestérol, aussi appelé lipoprotéine de faible densité est le type de cholestérol qui est à craindre d’un point de vue esthétique, mais aussi pour la santé. Ce mauvais cholestérol est une substance qui est synthétisée par notre foie à partir principalement des graisses animales et plus précisément à partir des acides gras saturés qu’elles contiennent. Le problème de ce type de cholestérol, c’est qu’il ne se reste pas dans notre foie, mais il transite du foie vers nos veines et artères où il se dépose et finit par boucher les conduits sanguins. En outre, en quantité excessive, il se fait visible et engendre des problèmes d’obésité et de surpoids.

Les aliments à éviter pour éviter la formation du mauvais cholestérol

Le mauvais cholestérol se trouve essentiellement dans les viandes rouges telles que le bœuf, l’agneau, le mouton, le porc et les charcuteries qui sont en général riches en graisses saturées. Étonnement, les composants responsables de la formation du mauvais cholestérol sont présents en quantité plus importante dans les abats et les parties musculaires que dans les parties grasses à proprement dites. En règle générale, à moins d’une prescription contraire, les plats préparés surgelés à base de viandes et de poissons ont une forte teneur en acide gras saturé. Il en va de même pour les viandes et les plats préparés se trouvant dans les boîtes de conserve.

D’autres aliments sont toutefois à éviter étant donné leur forte concentration en acides gras saturés. Parmi ces aliments à éviter tant que possible pour tous ceux et toutes celles qui veulent garder la ligne et la santé, on trouve les produits laitiers à base de lait non écrémé et de lait demi écrémé. Mais les glaces et les fromages riches en matière grasse sont également à proscrire. Les pommes de terres sont également sur la liste noire lorsqu’elles sont sous forme de chips ou de frites. Les matières grasses telles que les sauces genre ketchup, mayonnaise et autres sont elles aussi fortement déconseillées. Enfin, le beurre, les huiles végétales d’arachide, de coco et de palme sont de la même façon responsable du mauvais cholestérol.

Le cholestérol fonctionnel

Bien que le mauvais cholestérol soit nuisible pour la ligne et pour la santé, il existe un type de cholestérol qui est bénéfique pour l’organisme. Communément appelé le bon cholestérol et aussi connu sous le nom de lipoprotéine haute densité, ce dernier est un cholestérol utile et bienfaisant pour le système cardio-vasculaire et la ligne. Il provient exclusivement de la synthèse des acides gras mono-insaturés qu’on trouve surtout dans les graisses d’origines végétales et dans certains poissons gras. Ce type de cholestérol est qualifié de bon cholestérol, car il s’agglutine au mauvais cholestérol obstruant les vaisseaux sanguins et il le ramène vers le foie qui se charge de les stocker. Toutefois, ce stockage n’est que temporaire car toute ingestion de mauvais cholestérol, suffira à de nouveau répandre le mauvais cholestérol dans les vaisseaux sanguins et dans le corps.

Ce bon cholestérol se trouve dans l’huile d’olive vierge, dans l’huile de colza et dans l’huile de tournesol lorsqu’elle est servie pour des préparations froides. En effet, au delà d’une certaine température, ces huiles se dégradent et la teneur en acides gras saturés responsable du mauvais cholestérol augmente. Le taux du bon cholestérol dans notre corps ne dépend pas exclusivement des quantités ingérées d’huiles précédemment citées, mais d’éléments tels que les habitudes alimentaires et le mode de vie. Même si cela peut paraître contraire à tout ce qu’on croit communément sur le cholestérol, il est conseillé d’en avoir un maximum, car il évite la propagation du mauvais cholestérol dans le corps. Les régimes alimentaires méditerranéens comme le régime crétois et le régime italien illustrent bien l’importance de l’huile d’olive et de sa synergie avec les autres aliments.

,
par Fanny Sylvestre - Administratrice du site Belle Belle Belle, rédaction 2 - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Santé > Santé Alimentation > Le cholestérol : comprendre ses différentes formes et (...)

Le cholestérol : comprendre ses différentes formes et leurs effets sur l’organisme

Le cholestérol : comprendre ses différentes formes et leurs effets sur l'organisme

Le mot cholesterol possède une connotation négative auprès de la plupart des gens. Toutefois, ce point de vue doit être nuancé, car plusieurs types de cholestérol existent et tous ne sont pas responsables d’avoir des effets négatifs sur la santé et sur la ligne.

Dormir confortablement sans crainte des acariens avec le matelas IMMUCONFORT
  • Faites le plein de vitalité avec Supradyn Intensia
  • Pourquoi les fleurs sont-elles aussi prisées par les cosmétiques ?
  • Quand l'acné s'attaque aux adultes
  • Cancer du sein : il faut en parler !

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël