Astuce orientale : gant de kessa et savon noir

Le gant de Kessa, un accessoire de gommage naturel

Le gant de Kessa, aussi appelé « kiss » au Maroc, est utilisé traditionnellement dans les hammams. Ce gant en crêpe constitue un accessoire indissociable de l’application du savon noir, qui possède une structure particulièrement collante. Originellement, il est fabriqué en poil de chèvre. Grâce aux avancées technologiques, le gant est désormais disponible en fibres acryliques. De nos jours, le gant de kessa traditionnel ou synthétique existe sur le marché. Cependant, la version traditionnelle et naturelle est remise au goût du jour par les partisans du bio.

Effectivement, c’est cette vague écologique qui a redonné un second souffle au savon noir et au gant de kessa. Les fabricants veillent à fournir des gants de haute qualité. Certains présentent même des produits estampillés bio comme Cap Cosmetics. La texture douce de la crêpe n’empêche pas au gant d’être très résistant. Dans la même catégorie, la marque Kéa propose aussi un gant de kessa dans son catalogue. Pour une touche d’authenticité, les marques ClairJoie et Aromaroc fabriquent leurs gants de kessa au pays même du hammam.

Utiliser le gant de kessa avec le savon noir

Le gant de kessa convient pour tous les types de peaux. Cet accessoire s’utilise de la même façon pour le gommage avec le savon noir ou le rhassoul. Cependant, il ne s’agit pas d’un gant de toilette. Il faut éviter de l’utiliser avec du savon ou du gel pour se doucher. La première étape consiste à ouvrir les pores de la peau avec de la vapeur d’eau au hammam, dans la douche ou la baignoire. Il faut ensuite enduire le savon noir sur l’ensemble du corps mouillé, puis masser la peau pendant cinq minutes ou laisser reposer le savon environ dix minutes.

Le savon noir permet d’extraire les impuretés et toxines de l’épiderme. Il est important après son utilisation de bien rincer le corps. S’ensuit l’étape du gommage proprement dit, qui s’effectue en frottant le corps avec le gant de kessa préalablement humidifié. Il ne faut pas hésiter à frotter énergiquement avec le gant. Cela permet d’évacuer les résidus de savon noir et de débarrasser l’épiderme des peaux mortes en surface. Pour terminer, rincer à nouveau le corps puis le gant. Après le gommage, il est conseillé de s’enduire d’huile d’argan ou de beurre de karité afin d’apaiser les légères brûlures liées aux frictions.

,
par Morgan Sulivan - - Paris



Partager ce contenu


+ d'infos sur "accueil"

Accueil > Beauté > Astuce orientale : gant de kessa et savon noir

Astuce orientale : gant de kessa et savon noir

Astuce orientale : gant de kessa et savon noir

Comptant parmi les pratiques orientales pour la beauté, le gant de kessa et le savon noir reviennent au-devant de la scène des cosmétiques, notamment pour le gommage du corps. Toujours associés, les deux accessoires sont complémentaires pour purifier et adoucir la peau.

Faites peau neuve en exfoliant votre peau !
  • Efiseptyl chewing-gum, naturel et bon pour les dents
  • Les essentiels à avoir dans sa trousse à maquillage
  • Comment choisir votre tenue pour un mariage ?
  • Lutter naturellement contre la cellulite avec Cellulysse

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël