Les taches pigmentaires dues aux médicaments.

Les petites taches brunes disgracieuses qui envahissent notre peau dès la trentaine sont principalement causées par la surproduction de mélanine par les mélanocytes des couches profondes de la peau après des périodes de surexposition répétées au soleil, ou encore suite à un dérèglement hormonal pendant la grossesse ou la ménopause.

Les prises de médicaments ou des interventions thérapeutiques peuvent également engendrer l’apparition des taches brunes un peu partout sur le corps.

Voici la liste non exhaustive des groupes de médicaments photosensibilisants qui sont susceptibles de provoquer les taches pigmentaires accompagnées ou non d’autres affections dermiques.

Les médicaments anti-inflammatoires antimicrobiens :

à base de fluoroquinolone, de polymixine, à base de griséofulvine comme la Griséfuline, à base de méthénamine comme la Mictasol, à base de sulfasalazine comme la Salazopyrine…

Les médicaments antiallergiques :

à base de diphenhydramine, comme la Nautamine, à base de méquitazine comme le Primalan, à base de prométhazine comme le Phénergan…
Les médicaments en cardiologie : à base d’amiodarone comme la Cordarone, à base de diltiazem comme le Tildiem, à base de nifédipine comme l’Adalte…

Les médicaments en neuropsychiatrie :

à base d’alprazolam comme la Xanax, à base de carmazépine comme le Tégretol, à base de désipramine comme le Pertofran, à base de fluvoxamine comme le Froxyfral, à base de imipramine comme le Tofranil, à base de perphénazine comme le Trilifan, à base de Tétrazepam comme le Myolastan, les phénotiazines…

Les médicaments diurétiques

à base de Bendrofluméthiazide comme la Naturine, à base de Furosémide comme le Lasilix, à base d’hydrochlorothiazide comme l’Esidrex…

Les médicaments anti-cholestérol à base de statines ou de fibrates

Les médicaments en dermatologie :

à base d’acide aminobenzoïque comme le Pabasun, à base d’hydroxychloroquine comme Plaquenlil, à base de Méthoxypsoralène comme la Méladinine….

Les antiseptiques locaux à base d’Héxamidine comme l’Héxomédine

Les séances de chimiothérapie ou de radiothérapie peuvent aussi provoquer des taches brunes.

Normalement, les taches pigmentaires disparaissent au bout de six mois. Dans le cas où les taches persistent, sur avis médical vous pouvez choisir entre la lumière pulsée, l’acide trichloracétique, le laser, l’azote liquide, ou les crèmes dépigmentantes pour éliminer ces taches. Le traitement à l’azote liquide est sûrement le plus désagréable et pourrait être douloureux pour des personnes sensibles. Cependant il reste le soin le moins coûteux, une séance coute environ 50 euros, alors qu’un traitement à la lumière pulsée ou au laser coûte 150 euros. Le peeling à l’acide trichloracératique quant à lui coûte en moyenne 150 euros.

,
par Fanny Sylvestre - Administratrice du site Belle Belle Belle - - Paris



Partager ce contenu


Accueil > Beauté > Soins > Les tâches brunes > Les taches pigmentaires dues aux médicaments.

Les taches pigmentaires dues aux médicaments.

Les taches pigmentaires dues aux médicaments.

Les petites taches brunes disgracieuses qui envahissent notre peau dès la trentaine sont principalement causées par la surproduction de mélanine par les mélanocytes des couches profondes de la peau après des périodes de surexposition répétées au soleil, ou encore suite à un dérèglement hormonal pendant la grossesse ou la ménopause

Mon Atelier beauté, les secrets de la beauté au naturel
  • Recettes de masques naturels : à chaque type de peau son masque maison !
  • Produits de beauté bio : décryptage des logos des labels bio
  • Comment tricher pour avoir un ventre plat ?
  • Comment bien maquiller les yeux ?

TENDANCES - BEAUTE

Créez la salle de bains de vos rêves avec Au Fil du Bain Petite salle de bain : comment changer sa déco ? La baignoire ilot, la nouvelle star des salles de bains 3 idées déco DIY pour votre table de Noël